Qui m’aime me suive !
Vous êtes dans la catégorie

En vrac

    Expliquer la mort aux enfants. La mort de notre chat, Bud. 9 pistes de réflexions.

    Il y a 15 jours, nous avons été confronté à la mort de notre chat, Bud, âgé d’à peine 5 ans. Si évidemment, la douleur n’a rien à voir avec la perte d’un être cher (j’ai perdu mon papa à 15 ans donc je connais malheureusement que trop bien cette sensation), il n’en reste pas moins que le décès de notre chat a été dur à encaisser pour Mr Papa & Moi, Lire la suite…

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    J’ai fêté les 55 ans de Sophie la girafe, autour d’une dégustation signée Philippe Rigollot, Meilleur Ouvrier de France et champion du monde de pâtisserie.

    Le 06 Mai dernier, j’étais invitée à Annecy, pour un anniversaire un peu particulier. Celui d’une quinqua toujours dans le vent. J’ai nommé Sophie la girafe. A 55 ans, toujours pas une ride, elle est LE jouet incontournable des bébés avec 800 000 unités vendues par an pour 820 000 naissances en France. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ma fille en a une, j’en ai eu une et ma maman aussi. Trois générations avec notre copine Sophie. D’ailleurs je suis sûre que vous aussi vous la connaissez et l’avais eu. 🙂

    sophie la girafe 55ans vulli

    m

    A l’occasion de son anniversaire, la société Vulli, fabricante de Sophie la girafe, installée à Rumilly, à quelques kilomètres de chez moi seulement, a voulu rencontrer ses fans et ses clients pour les remercier de leur fidélité. De quoi organiser un voyage pour célébrer son anniversaire, entre sa Haute-Savoie natale et Paris. C’est donc à Annecy que les festivités ont commencé, autour d’un magnifique gâteau signé Philippe Rigollot, MOF en 2007 et champion du monde de pâtisserie en 2005. Avec Caro et Ludivine, 2 copines de la #TeamTartiflette, notre équipe pour l’opération We Love Prema, c’est un sublime gâteau que nous avons pu découvrir. je vous laisse juger par vous-même avec la photo ci-dessous. 

    sophie la girafe gateau 55ans

    m

    Durant l’évènement, j’ai eu la chance d’interviewer celui qui a confectionné ce beau gâteau : Philippe Rigollot, MOF en 2007. Originaire de Paris, il a fait ses classes au côté de Gaston Lenôtre, salué comme grand innovateur dans l’art de la pâtisserie et a également travaillé pour Frédéric Anton (3 étoiles au guide michelin avec son restaurant au Pré Catelan, 16ème arrondissement de Paris) et Anne-Sophie Pic (1ère femme à avoir obtenu le prix de chef de l’année en 2007), dans son restaurant « La Maison Pic » à Valence (Drôme, 26).

    Philippe Rigollot a pensé ce gâteau par rapport à l’affiche crée pour l’événement. Une affiche avec un énorme gâteau rose. Il est donc parti sur une réalisation chocolat-framboise, un goût qui plaît à tout le monde, du plus grand au plus petit (ou du plus petit au plus grand) 😉 . Un chocolat avec du croustillant à la base, un caramel-framboise avec une framboise fraîche à l’intérieur et une mousse au chocolat plutôt lactée pour que cela soit frais et délicat. Philippe Rigollot avait carte blanche. Au départ, l’équipe Vulli, parents de Sophie la girafe, avait en tête un gros gâteau qu’on coupe, comme un gâteau d’anniversaire. Au pied d’une girafe de 3 m de haut, il fallait une création assez importante pour marquer les esprits. C’est chose faite. Par la suite, Philippe Rigollot à voulu travailler sur de plus petites pièces à partager. Et côté gustatif ? C’est simple. Une vraie tuerie !! Un gâteau au chocolat frais et léger avec son coeur de framboise. Moi qui aime le chocolat, mais à petit dose, j’avais peur d’être écœurée. Mais pas du tout ! Un gâteau aussi bon que beau ! J’ai vraiment apprécié le moment, d’autant plus qu’on ne déguste pas tous les jours une pâtisserie réalisée par un Meilleur Ouvrier de France.

    gateau philippe rigollot vulli

    sophie la girafe gateaum

    Et pour les petits et grands gourmands qui habitent la région, Philippe Rigollot a ouvert en 2010 sa pâtisserie/salon de thé où vous pouvez y déguster ses réalisations. C’est place Georges Volland, 74000 Annecy, que ça se passe.

    m

    Après cette aparté culinaire (non je ne suis pas devenue bloggueuse culinaire 😉 ), revenons à notre copine Sophie et son anniversaire. J’ai pu rencontrer l’une de ses « mamans », Stéphanie Arnaud, directrice marketing chez Vulli depuis 2006 et auparavant chez Bébé Confort. De quoi lui poser quelques questions, pour apprendre à mieux connaître l’emblématique Sophie la girafe.

    L’histoire de Sophie la girafe
    Si l’on remonte au tout début, Sophie a été créée à Paris, par la société Delacoste et fabriquée à Asnières sur Oise. C’est en 1990, qu’elle arrive à Rumilly en Haute-Savoie, avec le rachat de la société Delacoste par Vulli. A l’origine, Vulli était une société appelée Jouets Mont-Blanc (1945) qui fabriquait de petites voitures en métal, puis des jouets en plastique comme des grues, des patins à roulettes et des jeux de société. L’entreprise s’est ensuite élargie aux jouets pour enfants avec des hochets, des anneaux de dentition et à décidé de racheter la société Delacoste, créatrice de Sophie.

    Vulli en chiffre c’est : 
    29 millions d’euros de chiffre d’affaire à la clôture 2015. Par comparaison, en 2006, avant de se développer à l’export, la société réalisait 6 millions d’euros de chiffres. A présent, Sophie la girafe est vendue dans 75 pays à travers le monde. Je trouve le chiffre suivant très intéressant, puisqu’il parle de lui-même pour montrer le succès de Sophie : 800 000 unités vendues par an en France pour 820 000 naissances. Soit quasiment 1 Sophie pour 1 enfant. À l’international, la société ne souhaite pas communique ses chiffres pour éviter les copies. Sophie est déjà assez jalousée et comme dit le proverbe : Pour vivre heureux, vivons cachés !

    Comment expliquer le succès de Sophie la girafe de génération en génération ?
    Il n’existe pas sur le marché de produits équivalents. On retrouve des tonnes et des tonnes de produits pour bébés, mais aucun autre ne va développer à lui seul  l’éveil des 5 sens, dès 3 mois. Du faite de sa taille, de sa forme, avec ses grandes pattes et son grand cou, Sophie va être le 1er produit que l’enfant va réussir à saisir. Fierté de l’enfant donc fierté des parents. A trois mois, les bébés ne voient pas beaucoup, leur vue n’est pas complètement finalisée et ils ne distinguent que les contrastes. Ça tombe bien, puisque Sophie est blanche avec de petites tâches marrons/rouges. Cela va permettre à bébé de la reconnaître et éveiller sa curiosité visuelle. L’ouïe est aussi stimulée avec le pouet-pouet. Comme elle est souple, l’enfant va réussir facilement à l’actionner. Enfin le goût, pour soulager les gencives douloureusesRetrouvez ici 9 astuces pour soulager les poussées dentaires. Et comme il n’y a pas d’équivalent, l’enfant l’adopte et ses parents aussi. Le succès de Sophie la girafe s’est donc construit par le bouche à oreille. Mais si vous comptez bien, nous sommes pour l’instant à 4 sens. Il en manque donc 1 : l’odorat. À ce sujet, la société Vulli affirme que Sophie la girafe sent bon l’hévéa et il paraît que les bébés adorent. Sur ce point, j’avoue être un peu septique et ne rien sentir de spécial sur la Sophie de ma fille.

    Au vu de son succès, comment expliquer qu’elle n’a jamais été copiée ?
    Sophie la girafe est un produit très protégé. Un gros budget a été mis en place pour la protéger mondialement, que ce soit la forme, la marque. De plus, techniquement, le produit est très compliqué à fabriquer, avec pas moins de 14 étapes. Au vu de sa technicité, c’est quelque-chose que les chinois ne savent pas faire.

    Justement, comment et avec quoi est fabriquée Sophie la girafe ?
    Sophie est fabriquée à partir de caoutchouc naturel, produit par un arbre, l’Hévéa. Ce caoutchouc naturel, qui provient de Malaisie, est une matière première vivante, qui ne va pas réagir de la même façon suivant la saison. Le caoutchouc liquide est coulé dans des moules en plâtres, fabriqués par la société Vulli elle-même. Ces moules, qui servent à donner sa forme au jouet, ont une durée de vie limitée et doivent régulièrement être changés car ils doivent absorber l’eau du caoutchouc naturel pour permettre la vulcanisation de Sophie (passage de l’état liquide à l’état souple qu’on lui connaît). Cette matière première donne envie, car elle est naturelle et saine pour bébé, mais reste capricieuse. Suivant la température, le taux d’humidité, il faut sans cesse ajuster la production, un peu comme la cuisson d’un four ( 😉 à Philippe Rigollot et sa superbe création pour l’anniversaire de Sophie).

    Comme vous l’avez dit, Sophie la girafe est fabriquée à partir d’une matière naturelle. Est-ce que toute la société Vulli suit ce mouvement ?
    Oui, toute l’entreprise suit cette tendance et y est sensible. Les moules en plâtres qui servent à fabriquer Sophie la girafe ont, comme dit plus haut, une durée de vie limitée et doivent être changés souvent car ils doivent absorber l’eau du caoutchouc pour vulcaniser Sophie. Lorsqu’ils sont trop gorgés d’eau, ils sont recyclés dans la filière plâtrière et transformés en cloisons de placoplatre (nos maisons sont donc construites avec Sophie la girafe 😉 ). Tous les déchets cartons et plastiques sont triés et recyclés. La société Vulli travaille actuellement sur le recyclage des rebuts et des « bords » de Sophie la girafe. Lorsque Sophie sort du moule, il reste quelques petits surplus de caoutchouc autour, qui sont meulés pour la rendre parfaite. Ces morceaux de caoutchouc vulcanisés ne sont pas évident à retravailler et à recycler. Des tests sont en cours de réalisations en partenariat avec Maped pour essayer de les recycler en gomme. La société Vulli va aussi plus loin et vient d’installer des ruches à côté de l’usine et a planté des fleurs de la région pour la biodiversité.

    Sophie est fabriquée en France, mais ce n’est pas revendiqué. Pourquoi ?
    Ma copine Caro, s’est aperçue qu’il n’était pas mentionné « made in France » sur le coffret de bain Sophie la girafe. À l’heure où le made in France, le Cocorico Français est apposé fièrement sur certains produits, pourquoi la société Vulli ne le revendique pas ? Nous avons posé la question à Stéphanie Arnaud. Effectivement, ce n’est pas écrit sur le coffret, car même si Sophie est fabriquée dans l’hexagone, il peut y avoir un autre produit, comme un filet de bain ou une serviette, fabriqué en Asie par exemple. Il est donc très difficile de noter « fabriqué en France », à moins de détailler chaque produit. Et si, sur Sophie la girafe elle-même, pourtant 100% française, ce n’est pas précisé, c’est une vraie volonté de la part de la direction. Même si celle-ci est très écolo et consommation locale, elle préfère revendiquer un art de vivre à la française, plutôt qu’un made in France. Dans certains pays, comme l’Allemagne, le made in France n’est pas forcement gage de qualité. La société préfère utiliser sur ses produits des « codes », avec une tour Eiffel ou encore un drapeau bleu/blanc/rouge.

    Cependant, dans l’hexagone, Vulli encourage les clients à consommer français. A l’initiative de Vulli, Smoby, Meccano, ou encore Sentosphère, 20 fabricants de jouets français, pesant 1,2 milliards d’euros, se sont regroupés au sein de :  » l’Association des Créateurs-Fabricants de Jouets Français«  , afin de défendre leurs marques face à l’envahisseur chinois, qui fabrique près de 80% des jouets vendus en France. Au programme ? Des partenariats avec les enseignes de jeux-jouets comme La Grande Récré ou Toy R us pour promouvoir et mettre en avant les produits made in France.

    Sophie et les produits dérivés.
    A Rumilly, en Haute-Savoie, est fabriqués plus de 200 produits à l’effigie de Sophie la girafe, comme des hochets, des anneaux de dentition ou encore des jouets de bain. D’autres usines, implantées notamment en Asie, fabriquent les produits textiles et la vaisselle. Mais la société Vulli ne fabrique pas tous ses produits. En raison d’une grosse demande de la part des familles d’avoir d’autres produits à l’image de Sophie la girafe, Vulli a décidé de mettre en place des partenariats avec des marques, en leur donnant le droit d’exploiter l’image de Sophie (c’est ce qu’on appelle des licences). Ce sont ces entreprises elles-mêmes qui fabriquent et distribuent les produits sous licence en fonction de leur savoir-faire. Par exemple Marabout pour les livres, Mayoparasol pour les vêtements anti-uv.

    Pourquoi avoir fabriqué des amis à Sophie la Girafe ?
    Au moment où la société a commencé à travailler sur les licences et notamment lorsqu’il a fallu sortir des livres et raconter des histoires, c’était difficile avec un personnage unique. Ainsi sont nés : Gabin l’ourson, Joséphine la souris, Margot la tortue, Lazard le chat et Kiwi l’oiseaux. Le faon est quant à lui, clairement une réponse à une société qui avait développé un faon en caoutchouc naturel, essayant d’imiter notre chère Sophie.

    m

    Pour conclure, j’ai passé un très bon moment à l’occasion des 55 ans de notre Sophie nationale. C’était un événement très sympathique et j’y ai appris beaucoup de choses sur Sophie la girafe et la société Vulli en général (et j’espère que vous aussi avec mon article 😉 ). En discutant avec Stéphanie Arnaud (pour mémoire : directrice marketing Vulli), je ne pensais pas rencontrer une personne si abordable. Pour être tout à fait franche,  je m’attendais à rencontrer quelqu’un de « snobe » (j’ai peut-être une image déformée des grands patrons d’entreprises) mais cet échange c’est révélé très intéressant et pas du tout guindé. J’ai apprécié. J’ai également découvert avec plaisir Philippe Rigollot et ses créations gustatives. Maintenant que je connais l’adresse, je prendrais le temps de m’y arrêter pour découvrir d’autres de ses pâtisseries. Seul (petit) bémol sur le déroulement de l’après-midi; au départ, 1h devait être réservée à la presse et aux bloggueuses. Finalement, cela a été annulé et j’ai eu l’impression de voir beaucoup de « pic-assiette » venus uniquement pour manger gratuit. Une fois le gâteau servi il n’y avait plus personne. Dommage.

    Pensez-vous allez à la rencontre de Sophie la girafe pour son anniversaire ?
    Les dates : Lyon le 17 Mai,  Nancy le 20 Mai et Paris du 27 au 29 Mai 2016.
    Globalement, faites-vous attention à acheter des jouets Made In France à vos enfants ?

    m

    Un grand merci à Nathalie, Elodie et Pauline de l’agence Va bene pour leur invitation, ainsi qu’à Stéphanie Arnaud et Philippe Rigollot pour le temps qu’ils m’ont consacré.

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    La marque pour bébés, Trois Kilos Sept, s’associe à la #TeamTartiflette et offre 100 bodies pour l’opération We Love Prema 2

    Si vous suivez régulièrement mon blog, vous devez savoir que cette année, je me suis lancée dans la belle aventure We Love Prema 2 avec les copines de la #TeamTartiflette. Pour faire simple, cette opération, en partenariat avec Mont Roucous, Vertbaudet et Giotto, a pour but de collecter des bodies taille préma, naissance et 1 mois au profit de l’association SOS-Préma. Ces bodies seront ensuite customisés par nos soins et redistribués aux services de néonat des hôpitaux de France. Je vous en dis plus dans mes 2 articles précédents : We Love Prema 2 – #TeamTartiflette : On se mobilise pour les bébés prématurés ou encore We Love Prema #TeamTartiflette : Déjà 1 mois d’aventure ! 1er bilan

    Récemment, j’ai eu la bonne surprise de recevoir un mail de la part de la marque de vêtements pour bébés Trois Kilos Sept, qui souhaitait s’associer à notre équipe, la #TeamTartiflette et plus généralement à l’opération We Love Prema, en faisant don de bodies ! Et je ne parle pas d’un petit don (même si chaque bodie compte), puisque 100 bodies taille préma sont venus s’ajouter au compteur de la team ! Oui, oui 100 bodies ! Autant vous dire que j’étais aux anges et impatiente à l’idée de recevoir le colis !

    3 jours après seulement (noter la rapidité de la poste pour une fois 😉 ), j’ai reçu mon énorme carton, contenant comme promis, le Saint Graal (comprendre les 100 bodies 😉 ). Noter également la présence de #MiniNous la curieuse qui m’aide à déballer ! 😉

    don bodies trois kilos sept

    m

    Grâce à la générosité de la marque Trois Kilos Sept, le compteur de la #TeamTartiflette à franchi les 300 bodies récoltés ! Et on ne compte pas s’arrêter là, puisque la collecte continue jusqu’au mois d’Août avec des urnes qui vous attendent un peu partout à travers la Savoie et Haute Savoie, mais aussi à travers toute la France, grâce aux autres team. Vous pouvez y déposer vos bodies neufs ou en bon état et faire un geste pour ces petits prémas et leur famille. Retrouvez les urnes près de chez vous, en cliquant ici : Cartes des urnes We Love Prema.

    Pour celles et ceux qui ne connaissent (pas encore) la marque Trois Kilos Sept, celle-ci propose toute une collection de pyjamas, linge de lit et accessoires pour bébés. Au programme : des pyjamas, des bodies, des chancelières et combinaisons, des bavoirs, gigoteuses, tour de parc, sortie de bains et j’en passe. J’aime beaucoup leurs bodies à messages « Je pleure pas, je m’exprime », « J’ai le caractère de ma mère et alors ? » ou encore « modèle unique ». Pour retrouver les produits de la marque, RDV chez les grandes enseignes de puériculture comme Bébé 9, Autour de Bébé & New Baby. Liste de tous les points de vente ICI. Pour suivre l’actualité de la marque, c’est sur leur page Facebook que cela se passe.

    logo trois kilos sept

    Au nom de toute la #TeamTartiflette
    un GRAND MERCI à Trois Kilos Sept pour sa générosité et ce magnifique don.
    On vous aime !

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    9 idées cadeaux pour le 1er anniversaire de bébé

    Dans moins d’un mois, Mini-Nous soufflera (déjà) sa première bougie ! Si je suis toute excitée par son 1er anniversaire et sa préparation sur le thème Alice au Pays des Merveilles, je suis aussi nostalgique ! Je n’ai pas vu l’année s’écouler ! Où est passé mon bébé ? Je me rappelle de mon accouchement comme si c’était hier. Ce que j’ai pensé, ce que j’ai ressenti… Cette émotion intense, mes larmes, la première fois que j’ai pris mon bébé dans les bras. Mais aujourd’hui, me voilà déjà à chercher des idées cadeaux pour son premier anniversaire. Et je vous livre ici ma petite sélection avec 9 idées sympa.

     

    1/ Des voitures qui roulent, qui roulent et qui s’allument
    Ce week-end, chez des amis qui ont une fille de 18 mois, j’ai vu Mini-Nous jouer avec les voitures de sa copine. Après tout, pourquoi pas ? Les voitures ne sont pas réserves qu’aux petits garçons ! Ici j’ai craqué sur les modèles Tut Tut Bolide, revisités dans une version girly ! J’adore !

    tut tut bolide filles

    Tut Tut Bolide fille – Vtech baby – Le coffret : 22,99€ – les véhicules à l’unité : 8,99€. En vente chez Toy’R’us

     

    2/ Un chariot de marche ou porteur pour faire ses premiers pas
    Qui dit première bougie, dit souvent premiers pas. Pour aider Mini-Nous dans cet apprentissage, les chariots de marche ou porteur sont une très bonne solution. Ils m’ont même été conseillée par Michele Forestier, kinésithérapeute et adepte de la motricité libre, lors d’une de ses conférences à laquelle j’ai pu assister en novembre dernier. Lire l’article : Motricité libre : Accompagner bébé jusqu’à la marche (conférence de Michèle Forestier)

    Chacun des 2 produits a son avantage. Le porteur (à gauche), permet aussi à l’enfant de s’asseoir et lui apprend donc l’équilibre. L’enfant doit rester quelques secondes sur 1 pied pour passer la jambe de l’autre côté et s’asseoir. Par contre, ses roues ne sont pas freinées et bébé risque d’être emporté. Sur les chariots de marche (à droite), un système permet généralement de freiner (un peu) les roues. Chez nous, nous allons opter pour le chariot de marche. J’ai peur qu’avec le porteur notre parquet noir soit abîmé et je pense aussi aux voisins du dessous. Vivement notre maison 🙂

    porteur chariot marche 650

    A gauche : Porteur d’activité Minnie : 39,99€ – A droite : V-tech mon trotteur parlant rose 2 en 1 : 49,99€. En vente chez Toy’ R us

     

    3/ Empiler, construire, détruire et tout recommencer …
    Pour développer l’imagination de Mini-Nous et sa motricité (empiler, construire, détruire), j’ai flashé sur les briques de construction Mega Bloks – First Builder et notamment le modèle Palace du Poney, avec ses pièces roses, violettes et pailletées. Tout un univers de fille ! Avec des pièces adaptées aux petites mains, mais pas trop petites non plus pour ne pas être avalées, elles s’empilent facilement et le couvercle de la boite sert aussi de base pour les constructions.

    brique construction 1an

    Mega Bloks First Builder – Lil Princess, le Palace du Poney : 24,99€ chez Toy’ R us

     

    4Des livres pour apprendre en s’amusant
    Pour faire découvrir à Mini-Nous le monde qui l’entoure et enrichir son (futur) vocabulaire, j’ai opté pour les imagiers et notamment la collection de livres « L’imagerie des Bébés » aux éditions Fleurus. J’ai découvert ces livres lors d’une balade chez Id Kids Annecy où j’ai acheté le livre « Les petits chats » en référence à notre chat Bud. Les dessins sont très jolies et colorés. La couverture, légèrement plastifiée, est assez solide pour résister aux attaques de crocs et à la bave de ma fille qui met TOUT à la bouche. La collection est très complète : le corps, les habits, les légumes, les fruits, les couleurs, les animaux, les chats, les chiens, les jouets, la ferme, la mer, les instruments de musique et bien d’autres encore …

    imagerie de bebe fleurus

    Collection l’Imagerie des bébés – Edition Fleurus – 5,60€ l’unité.

    f

    5/ L’incontournable des petites filles : la poupée
    Pour les 1 an de Mini-Nous, j’avais dans l’idée de lui offrir sa première poupée. Et j’ai été confortée dans mon choix, lorsque chez nos amis (oui encore), ma fille a trouvé les poupées de sa copine. Grand sourire aux lèvres, elle n’a pas arrêté de jouer avec et de leur parler. Pour sa première poupée, je souhaite la choisir moi-même, car c’est une étape importante pour les petites filles, où plutôt pour leurs mamans. 😉 J’ai choisi un modèle de 30cm au corps souple, chez l’incontournable marque Corolle. J’aurais aimé une poupée de marque Nénuco, comme durant mon enfance, mais leurs poupées font 36 cms et je les trouve un peu grande pour Mini-Nous et ses 71 cms.

    premiere poupee corolle

    Mon premier bébé calin charmeur rose – Corolle – 41,50€.  En vente sur berceaumagique.com

     

     

    6/ Un tricycle pour des balades sans fin
    Les balades en poussette c’est bien. Mais les balades en tricycle c’est encore mieux. 😉  J’aime beaucoup le modèle évolutif baby twist 360° et sa possibilité d’incliner le dossier, la présence de reposes pieds lorsque bébé ne touche pas encore les pédales et son arceau de sécurité. Le tout s’enlève au fur et à mesure que l’enfant grandit, pour en faire son premier vélo. J’ai hâte de faire de belles balades au bord du lac avec Mini-Nous et son futur bolide ! 😉

    tricycle bebe

    Tricycle évolutif Baby Twist 360° – 109,99€ en vente chez Toy’ R us

     

    7/ Un tipi tout joli
    Ce cadeau est sûrement plus pour moi, que pour ma fille 😉 Je ne sais pas vraiment si Mini-Nous va s’y amuser et s’y cacher tout de suite, mais j’adore les tipis, alors j’en veux un ! Il existe sur internet de jolis modèles, notamment chez Nobodinoz, mais je n’ai eu aucun VRAI coup de coeur, qui s’intègre à la déco de la chambre de Mini-Nous. Et je trouve le prix assez exorbitant, avec une moyenne de 140€. À force de voir des tutos fleurir sur la toile, pour faire soi-même son tipi, j’ai décidé de me lancer ! Ma fille aura donc un Tipi unique, rien qu’à elle, fait avec amour par sa maman ! Pour voir ce que donne mon tipi DIY, c’est par ici ! En attendant, voici 2 modèles de la marque Nobodinoz.

    tipi enfant

    Tipis Nobodinoz : 139,95€ chez Nobodinoz.com

     

    8/ Des cours de bébés nageurs
    Cadeau original à souhait, pourquoi ne pas offrir des cours de bébés nageurs ? Idéal pour que Bébé, Papa & Maman passent un bon moment ensemble. Bien comparer les prix car ils peuvent varier d’un endroit à l’autre. Attention aussi, certains prix s’entendent avec un seul parent, le deuxième étant en supplément. Dès que j’aurais commencé les cours avec Mini-Nous, je vous en parlerai dans un petit article, promis ! 😉

     

    bebe nageur

    Cours de bébés nageurs. Entre 15 et 20€ le cours de 45minutes ou 130€ à 200€ les 10 cours suivant l’endroit.

     

    9/ Les vêtements : une valeur sûre
    Parce que bébé grandit (trop) vite, les vêtements restent toujours une valeur sûre. Si vous hésitez sur la taille, gardez bien le ticket de caisse pour un éventuel échange. Pensez aussi aux cartes cadeaux. Elles font toujours plaisir et ont l’avantage de permettre aux parents de choisir.

    carte cadeaux bebe

    Pensez aux cartes cadeaux dans les enseignes : Tape à L’oeil, Zara Baby, Kiabi, Gémo, DPAM, Sergent Major, Z génération, Orchestra.

    m

    Alors, que pensez vous de ma sélection de cadeaux pour le 1er anniversaire de bébé ?
    Et chez vous, qu’avez vous offert ?

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Et le mariage … c’est pour quand ?

    enfant hors mariage

    Fréquemment, des amis d’amis ou des amis de la famille, nous demandent si Mr Papa et moi sommes mariés. La réponse est ……………………………………………… roulement de tambour  ………………………………….. Non.

    A partir de là, toute une série d’expressions se dessine sur leur visage. Il y a ceux qui font une tête bizarre, genre : Quoi vous avez eu un enfant hors mariage ? Bonjour la vieille France ! Il y a ceux qui nous demandent si c’est en projet et à l’extrême opposé, il y a ceux qui disent « Vous avez bien raison, le mariage c’est des emmerdes. » Au passage, j’ai remarqué que ces derniers sont souvent divorcés ! 😉

    Je ne dis pas que je n’ai pas envie de me marier (plus tard en tout cas), car oui, je rêve de la belle robe blanche comme beaucoup de femmes, mais je n’en ai pas besoin pour être heureuse. Pour être totalement franche, je ne tenais pas ce discours il y a 3 ans à peine. À l’époque, je voulais vraiment me marier et j’étais « blessée » par la position de Mr Papa. Pour lui, le mariage c’est non catégorique. Mais les temps ont changé, j’ai changé. J’ai vu les parents de mon conjoint se battre des années dans le cadre de leur divorce, j’ai vu ma mère attendre 2 ans, avant d’entamer une procédure de divorce avec mon beau-père, faute de moyens. Et pour ceux qui se demandent, non, ma mère et mon père n’ont jamais divorcé. Alors, comment se fait-il que ma mère divorce de mon beau-père ? Sachez seulement que j’ai un ange dans le ciel, depuis bientôt 11 ans. 🙁

    Finalement, petit à petit, mon point de vue sur le mariage a changé. Peut être que je me marierai, peut être pas, mais le plus important n’est pas là. Mon plus beau mariage avec mon homme reste MA FILLE. Dans la vie, on peut divorcer de son mari et ne plus jamais en entendre parler, si on le souhaite. Mais il est impossible de « divorcer » du père de ses enfants. Même en cas de séparation, les enfants resteront toujours ce lien invincible et indestructible, qui relie 2 personnes entre elles comme aucune autre promesse, aucun autre contrat de mariage ne pourra le faire.

    Et à la question, mais tu n’aimerais pas porter le nom de ton mari et de tes enfants ? Je réponds pas forcément. Déjà, ma fille porte mon nom, collé après celui de son père. Et mon nom de famille est très important pour moi. Je suis la dernière à le porter, n’ayant pas de vrais frères et soeurs. J’en ai 2 demi, même si je n’aime pas ce terme, car je ne fais pas de différence. Je tiens donc absolument à garder mon nom de famille. Même en cas de mariage, je le garderai accolé à celui de Mr Papa.

    Alors non, pas besoin de mariage. Avec Mr Papa, nous sommes pacsés et cela nous convient parfaitement pour le moment. Les choses évolueront peut-être, mais pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour. Et pour ce qui est du droit des enfants et celui du partage des biens, évidemment les choses ne sont pas exactement les mêmes entre un couple pacsé et un couple marié, mais il y a de nos jours de très bons notaires, parfaitement capable de nous conseiller et de retransmettre par écrit nos attentes. Pour moi, le mariage est plutôt comme une dernière étape, pour boucler la boucle. Après les enfants, la maison.

    Et vous, êtes-vous mariés ? Pacsés ?
    Comment le ressentez vous ?

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    We Love Prema #TeamTartiflette : Déjà 1 mois d’aventure ! 1er bilan.

    J’en parlais ici, il y a tout juste 1 mois. Cette année je participe à l’opération We Love Prema avec la #TeamTartiflette. En partenariat avec Mont Roucous, Vertbaudet, Giotto et Élodie Gossuin, nous sommes environ 830 blogueuses (mais n’oublions pas les Papas Blogueurs 😉 ) repartis sur toute la France, à se mobiliser pour l’association SOS Prema. Le but ? Collecter des bodies neufs ou occasions taille prema, naissance et 1 mois. Et je compte sur vous pour nous aider dans cette belle aventure, en faisant don des bodies que vous n’utilisez plus ! L’objectif de cette année ? 10 000 bodies !

    Après 1 mois d’aventure, qui dure jusqu’en Septembre 2016,  j’avais envie de dresser un petit bilan, plus que prometteur !we love prema team tartifletteTout d’abord, l’opération We Love Prema est une belle aventure humaine. J’ai fait de super rencontres bloguesques. Notre équipe, la #TeamTartiflette, est composée de 10 filles, que je ne connaissais absolument pas il y a 1 mois encore. Mais à force d’échanger sur notre groupe Facebook « La #TeamTartiflette s’organise » (le face cachée de l’iceberg 😉 ), nous avons appris à nous connaitre et nous entendons à merveille. Il y a une super ambiance et une bonne cohésion de groupe. Chacune à ce « petit plus » qui nous permet d’être complémentaire et de faire de la #TeamTartiflette, une équipe de choc au service des bébés prématurés. Nos discussions quotidiennes rythment mes journées et j’ai vraiment l’impression de discuter avec de bonnes copines ! 🙂 Et une fois l’opération terminée, je sais que nous resterons en contact. Plutôt cool non ?

    A l’heure actuelle, j’ai eu l’occasion de rencontrer en vrai Ludivine Mam’an Forme et Ludivine Mère Poule, Laura et Caro. On s’est tout de suite bien entendu, comme si l’on se connaissait depuis plus longtemps qu’un petit mois. Et j’aurais très prochainement l’occasion de rencontrer les autres filles de l’équipe, lors de nos séances customisations. Je pense notamment à Meenah et Flo. Sachez aussi que la #TeamTartiflette s’est récemment agrandit avec 2 nouvelles blogueuses. Plus on est de fous, plus on rit ! Roxane et Élodie ont donc agrandit les rangs de l’équipe, pour notre plus grand plaisir.

    m

    Concernant l’opération We Love Prema en elle même, nous avons démarré sur les chapeaux de roue ! Grâce à votre générosité, nous avons déjà récolté plus de 150 bodies. Et on ne compte pas s’arrêter là ! Pourquoi ne pas tenter les 500 bodies ? Soyons fous, tentons même les 1000 ! Vous nous suivez ?

    Quelques bodies que j'ai pu récolter !

    Quelques bodies que j’ai pu récolter !

    m

    Nous avons également reçu un joli coup de pouce de la marque A qui S qui fabrique des étiquettes personnalisées (bientôt un article sur leurs étiquettes SOS Doudou que j’ai testé), mais aussi de la part de Toga (boutique de DIY). Celles-ci nous ont gentiment envoyé des étiquettes thermocollantes pour customiser les bodies. Albapi, magasin de vêtements situé à Sallanches (74), nous a aussi été d’un grand soutien en nous faisant parvenir 17 bodies ! Un grand merci à eux ! 😉

    Etiquettes thermocollantes offertes par A-qui-S

    Etiquettes thermocollantes offertes par A-qui-S

     

    Produits de customisation offertes par Toga

    Produits de customisation offerts par Toga

    k

    Et que serait l’opération We Love Prema sans nos points de collecte pour y déposer vos bodies ?? La liste ne cesse de s’agrandir pour notre plus grand bonheur ! 🙂 Pour retrouver l’urne la plus proche, je vous invite à consulter la carte officielle des points de collecte.

    Points de collecte pour y déposer vos bodies dans nos urnes

    Points de collecte pour déposer vos bodies dans nos urnes

    Et si aucune n’est disponible près de chez vous, n’hésitez pas à nous contacter par mail à gazettefuturemaman@gmail.com. Nous pourrons envisager un envoi postale ou je pourrai me déplacer chez vous en Savoie, Haute Savoie, Ain et Isère partielle pour récupérer vos bodies. Etant commerciale dans ces 4 départements, je peux facilement me déplacer jusqu’à vous ! Alors, n’hésitez pas !

    En bref l’opération We Love Prema est une belle aventure humaine. De super rencontres avec les filles de l’équipe et un élan de générosité gigantesque ! Je ne pensais pas récolter autant de bodies et surtout pas aussi vite ! Tout cela ne serait pas possible sans vous ! Alors, merci !

    Et rappelez vous, toute aide est la bienvenue. En parler autour de vous nous aide énormement et il n’y a pas de petit don ! Alors, allez vite fouiller dans vos armoires à la recherche de bodies. 1 bodie fera toute la différence pour 1 bébé ! 😉

    Au nom de toute la #TeamTartiflette : MERCI, MERCI, MERCI ! 

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    We Love Prema 2 – #TeamTartiflette : On se mobilise pour les bébés prématurés !

    Comme vous le savez, depuis Mai 2015, je suis l’heureuse maman d’une petite fille, appelée ici Mini-Nous. J’ai eu la chance d’avoir une super grossesse, qui s’est déroulée sans accros, avec un accouchement au top à J-4.

    Mais certains bébés, plus pressés que d’autres de rencontrer Papa & Maman débarquent trop tôt, sans prévenir. Même si avec une naissance à terme, nos bébés débarquent toujours sans prévenir 🙂 , les parents de ces bébés prématurés sont souvent dépassés par les événements. L’arrivée d’un petit être dans nos vies représente un sacré chamboulement, mais quand il débarque avant l’heure, l’émotion de la rencontre, se transforme rapidement en inquiétude. Chez les bébés prématurés, le body est un vêtement symbolique, puisque ces bébés ne sont pas habillés, et restent nus jusqu’à ce que leur peau soit capable de supporter un textile ! Le body est donc le signe de l’évolution et de l’espoir !

    Alors pour aider à ma façon, ces bébés arrivés trop tôt et leur parents, j’ai décidé de m’engager dans la belle aventure We Love Prema 2.

    h

    weloveprema teamtartiflette

    l

    La prématurité en chiffres

    41 SA : C’est le terme d’une grossesse dite normale.
    37 SA : C’est le terme à partir duquel un bébé n’est plus considéré comme prématuré.
     De 33 à 36 SA : Prématurité moyenne.
     De 28 à 32 SA : Grande prématurité.
     Avant 28 SA : Très grande prématurité.
     22 SA et + de 500gr : C’est la condition pour qu’un bébé prématuré soit considéré viable.
     6 à 8% : C’est le nombre de naissances prématurées en France.
     1Kg : C’est le poids que certains bébés prématurés n’atteignent même pas à la naissance 🙁

     

    We Love Prema 2 – C’est quoi ?

    En partenariat avec l’eau Mont RoucousVertbaudet et Giotto, cette opération au profit de l’association SOS Prema a pour but de récolter un maximum de bodies taille préma/naissance/1 mois pour ensuite les customiser et les redistribuer aux familles des services de Néonatologie. Cette année, Elodie Gossuin, ex Miss-France 2001 et maman de 2 x 2 jumeaux, est à nouveau la marraine de l’opération.

    Après une première édition couronnée de succès, avec 6200 bodies récoltés, l’objectif de cette année est d’en récolter 10 000 ! Et pour faire connaitre l’opération, la blogo parentale a été appelée à la rescousse ! A travers toute la France, des blogueurs/blogueuses ont constitué pas moins de 83 équipes de 10 personnes, afin de relayer l’opération et de collecter un maximum de bodies.

    Pour aider les équipes, Vertbaudet participe à l’édition et offre 4 500 bodies Préma. Giotto et Creavea.com s’associent à cette cause en offrant 800 pochettes feutres textile et des étiquettes pour les customiser.

    Quand tous les bodies seront collectés (jusqu’au 6 Septembre 2016), les équipes remettront leurs créations aux bénévoles de l’association SOS Préma, au cours d’un apéritif dinatoire « Remises de Bodies »  dans 9 villes de France : Marseille, Lyon (le 14 Octobre 2016 pour notre équipe), Lille, Nantes, Brest, Toulouse, Bordeaux, Nancy et Paris.

     

    #TeamTartiflette. Motivée et engagée pour la bonne cause !

    De notre coté, avec d’autres mamans blogueuses de la région, Ludivine, Caro, Meenah, Anne-FloLaura, Ludivine (oui oui elles sont 2 😉 ), Elodie et Roxane, nous avons décidé de monter une équipe sur la Savoie et Haute Savoie, donnant naissance à la #TeamTartiflette ! Pas que nous soyons gourmandes (quoi que ..) mais qui n’aime pas la tartiflette ? Et quoi de mieux pour représenter notre belle région ?

    #TeamTartiflette
    √ 
    Ludivine – Le Journal d’une Mam’an Forme
     Caro – Blog Les P’tites bichettes
     Meenah – Blog Aloha Meenah
     Anne-Flo – Blog All My Jolies Choses
     Laura – Blog Graine D’astuces
    Ludivine – Mère Poule & alors ?
    √ Roxane – My name is Maman
    √ Elodie – Mam’s Liberty

    Pour suivre notre actualité dans cette opération, restez à l’écoute de nos blogs ou RDV sur notre page Facebook. Nous vous tiendrons au courant des 1ers bodies récoltés, de nos ateliers customisations (si vous souhaitez y participer), des endroits où vous pourrez déposer vos bodies grâces à des urnes déposées chez nos partenaires (vous pouvez aussi trouver la liste sur la France entière ici).

    f

    Vous voulez nous aider ? Soyez les Bienvenues !

    Comme nous savons que vous êtes au top, nous comptons sur vous pour soutenir notre équipe et cette belle aventure humaine. Pour nous aider, que vous soyez de Savoie, Haute-Savoie ou d’ailleurs, vous pouvez :

    1/ Nous faire parvenir vos bodies (neufs ou ceux en bon état qui trainent dans vos armoires) en respectant les conditions suivantes :
    √ Taille préma, naissance ou 1 mois.
    √ Pas d’étiquette à même la peau.
    √ 100% coton (bio si possible).
    √ Ouverture impérative sur le devant.

    sos prema bodies

    2/ Vous pouvez aussi nous aider à faire connaitre notre projet et la #Teamtartiflette en en parlant autour de vous (familles, amies, collègues). Si vous travaillez dans la presse/média, n’hésitez pas à nous contacter pour faire connaitre notre opération à plus grande échelle ! contact : gazettefuturemaman@gmail.com

    3/ Vous pouvez tout simplement nous envoyer un petit mot d’encouragement (cela fait toujours plaisir)

    <3 Merci d’avance à toutes et tous pour votre participation à ce chouette projet <3 
    Mélanie & la #TeamTartiflette !

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Les Bébés de Sabine aide les parents en devenir !

    Il y a quelques temps, j’ai eu la possibilité de tester les produits et services du site « Les Bébés de Sabine ». Pour être franche, je ne connaissais pas ce site, et c’est donc avec enthousiasme que je suis partie à la découverte de celui-ci. Le site « Les Bébés de Sabine », c’est avant tout des conseils. La démarche est simple : aider les parents dans leurs achats, en leur prodiguant de précieux conseils, afin qu’ils choisissent les produits adaptés à leurs besoins.

    Lors de la naissance d’un enfant, surtout si c’est le premier, il faut s’équiper, et ne rien oublier. Bien évidemment vêtements et meubles pour la chambre, mais aussi biberons, chauffe-biberon, baignoire, chaise haute, transat, parc, poussette, baby-phone et la liste est encore longue.

    Lorsque j’étais enceinte, je n’avais qu’une envie : tout préparer pour l’arrivé de bébé. Enceinte de seulement 2/3 mois, alors que nous ne connaissions pas encore le sexe, j’étais déjà en train de fouiller sur internet à la recherche des futures affaires de Mini-Nous. Mais j’ai pris sur moi, et je n’ai rien acheté avant de connaitre le sexe. 😉 Vous ne pouvez pas savoir à quel point j’en suis fière, car les tentations ne manquaient pas !

    Quand est venu le moment de s’équiper (pour de vrai cette fois), je passais des heures (voire des journées) à chercher sur internet des conseils pour choisir tels ou tels produits. Que ce soit pour de « gros » produits ou des petites choses sans réelle importance (genre le doseur de lait)  🙂 On veut toujours le meilleur pour nos enfants, où tout du moins le produit qui correspondra le plus à nos attentes et à nos besoins et parfois, à nos folles envies de femme enceinte ! Et à cette époque, le site « Les Bébes de Sabine » m’aurait-été bien utile.

    Il propose divers conseils, axés sur 3 thématiques :

    Bébé mange avec des conseils comme : Choisir la chaise haute idéale, bien choisir son babycook pour préparer les repas de bébé, ou encore quel tire-lait choisir pour l’allaitement alternatif ?

     Bébé s’amuse avec des infos utiles sur : bien choisir son parc ou son tapis d’éveil.

    √ Bébé est en sécurité (la thématique qui m’a le plus intéressé) avec des articles pour bien choisir son baby-phone, comment assurer la sécurité de bébé à la maison ou encore un petit guide des barrières de sécurité.

    Ma fille de 8 mois commence à ramper et à toucher à tout. La question sur sa sécurité s’est donc vite posée à Mr Papa et moi, parce qu’on ne peut pas avoir les yeux rivés sur elle 24h/24, et qu’une bêtise ou un accident est vite arrivé. Grâce au site « Les Bébés de Sabine », j’ai trouvé des pistes pour répondre à mes questions. J’y est trouvé des astuces sur les blocs-portes, les caches-prises et plus particulièrement sur les barrières de protection grâce à leur « Guide des barrières de sécurité ». Je vous explique mon « problème » (problème étant un bien grand mot). Comme nous habitons en appartement, nous n’avons pas d’escaliers, donc pas de risque de ce coté là, mais nous avons un balcon et laissons la porte ouverte tout l’été. Et pour être franche, je me demandais comment nous allions faire, pour éviter que Mini-Nous y aille, grimpe sur un pot de fleur par exemple ou joue (entre autre) avec la litière du chat. Je me voyais déjà, devoir fermer la porte, alors que celle-ci me donnait l’impression de vivre (un peu) dehors. J’ai donc trouvé ma solution à travers les précieux conseils des Bébés de Sabine : La barrière de porte ! Une solution si simple et évidente qu’elle ne m’était même pas venue à l’idée. 😉 Oui je suis blonde ! Et j’assume !

    Et parce que le site « Les Bébés de Sabine » ne s’arrête pas là, une fois que vous avez ciblé vos besoins, grâce à leurs précieux conseils, vous n’avez plus qu’à aller faire un tour sur le site e-commerce de la marque pour choisir votre produit. Et pour ne rien gâcher au plaisir, celui-ci propose un large choix de produits de puériculture (mobilier, poussettes, sièges-auto, baby-phone, barrière de sécurité, produits d’hygiène, jeux/jouets) et les plus grandes marques y sont référencées (Bébé Confort, Béaba, Baby-Boum, Britax, BabyBjorn, Chicco, Cybex, Graco, Jané, Maclaren, Nuna, Sauthon, j’en passe et des meilleurs). Les prix y sont intéressants, ni plus chers, ni moins chers qu’ailleurs. Les descriptifs produits sont précis et travaillés et les photos de belle qualité avec la possibilité de zoomer ++ (utile pour se rendre compte d’une matière ou d’un détails par exemple). Un site de belle qualité donc.

    En bref, le site « Les Bébés de Sabine » chouchoute les enfants et les parents, et les aident dans leur parentalité en devenir !

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Polémique sur les vaccins : 2 mois de prison pour un couple qui refuse de vacciner ses enfants.

    Vous l’avez probablement lu ou entendu, le 7 janvier dernier, un couple de parents à été condamné à 2 mois de prison avec sursis pour avoir refusé de vacciner ses enfants contre la diphtérie, le tétanos, et la poliomyélite, les 3 seuls vaccins obligatoires. La France est l’un des derniers pays Européens à maintenir cette vaccination obligatoire contre ces maladies inexistantes dans notre pays. Ces 2 parents, Marc et Samia Larère, condamnés par le tribunal d’Auxerre, s’estiment dans « l’impossibilité de vacciner leurs enfants avec le DT-Polio, puisque le vaccin contenant seulement ces trois valences n’est plus disponible depuis 2008 et a été retiré du marché. »

    Depuis lors, 3 vaccins de substitutions existent, mais aucuns ne se limitent aux vaccins obligatoires et protègent contre d’autres maladies telles que la coqueluche ou l’hépatite B. Hors, la vaccination contre ces pathologies n’est pas obligatoire en France, juste conseillée.

    Vaccin tétravalent protégeant contre quatre maladies : le DT-polio (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite = obligatoire) + la coqueluche.

    Vaccin pentavalent (cinq maladies), qui protège en plus de l’haemophilus influenza de type B, à l’origine de méningites bactériennes.

    Vaccin hexavalent (6 maladies) associant également l’hépatite B.

    Mais depuis la fin 2014, une rupture de stock touche les 2 premières formules. Seul le vaccin hexavalent Infanrix Hexa, qui protège contre 6 maladies, reste disponible. Mais voilà, ce vaccin est souvent contesté et considéré dangereux. Beaucoup de parents ne savent pas réellement ce que les médecins injectent à leurs enfants, car de nombreux praticiens les prescrivent sans en indiquer la composition et en les faisant passer pour des vaccinations obligatoires. Mais que faire pour les parents informés ? Ne pas vacciner ses enfants et être condamné ? Vacciner ses enfants mais avec un vaccin jugé dangereux par certains ? À travers cet article, je vous propose de faire le point sur les polémiques vaccinales.

     

    Pourquoi le DT-Polio qui vaccine contre les maladies obligatoires a-t-il était supprimé ?
    Rupture de stock des vaccins pédiatriques. À qui la faute ?
    Pourquoi le vaccin Infanrix Hexa est-il contesté et considéré dangereux ?
    Comment respecter l’obligation légale de vaccination avec les pénuries ?

    k

    Pourquoi le DT-polio qui vaccine contre les maladies obligatoires a-t-il était supprimé ?

    Depuis le 12 juin 2008, le vaccin DT-Polio qui vaccine contre les 3 seules maladies obligatoires en France, a été retiré du marché par le fabricant Sanofi-pasteur et l’agence du médicament AFSSAPS (devenue ANSM). Alors que le vaccin, utilisé depuis 1966, était présenté comme sûr et parfaitement inoffensif, il s’est avéré que de nombreux cas de réactions allergiques on été constatés.

    Certaines personnes pensent, que le retrait du DT-Polio est arrangé par les fabricants pour gagner encore plus d’argent. Je vous explique. Le vaccin simple DT-Polio (sans aluminium) est vendu 6,70€, alors que les versions valentes, qui vaccinent contre d’autres maladies (non obligatoires), voient leur prix de vente passer à 14,88€ pour le tétra, à 26,33€ pour le pinta et jusqu’à 39,04€ pour l’Infanrix Hexa. Donc autant dire une marge beaucoup plus confortable pour le fabricant. Vaccins qui par-dessus le marché contiennent tous de l’aluminium.

    k

    Rupture de stock des vaccins pédiatriques. À qui la faute ?

    Vous avez peut-être vous aussi été confronté à des problèmes d’approvisionnement pour faire vacciner votre bébé. En effet, depuis 2014, il devient difficile de se procurer les vaccins DT-Polio Tétra et pinta-valents. Ces vaccins destinés aux bébés à partir de 2 mois contiennent les 3 vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos, poliomyélite), combinés aux composantes de la coqueluche.

    Lorsqu’on l’interroge, Meg Iqbal, du pôle communication de GSK (fabricant de vaccin) il explique: « cette situation est due à une demande croissante en vaccins coquelucheux au niveau mondial, notamment liée à l’augmentation du nombre de pays ayant fait évoluer leur calendrier vaccinal. Les capacités actuelles de production mondiale des différents industriels ne permettent pas de répondre complètement à l’évolution rapide de cette demande en vaccins. Or la production de vaccins coquelucheux est longue et complexe. Par exemple pour un vaccin Infanrix Tetra, la production dure 18 mois et plus de 160 tests de qualité sont réalisés. La pénurie risque de durer il est difficile de prévoir avec certitude une date de retour à une situation normale ».

    Cependant, on ne peut s’empêcher de remarquer que le vaccin Infanrix-Hexa (visant 6 maladies dont la coqueluche) reste, lui, totalement disponible comme si cette difficulté ne le concernait pas. Certains pensent donc que cette pénurie à été organisée par les fabricants eux-même pour vendre le vaccin le plus cher.

    k

    Pourquoi le vaccin Infanrix Hexa est-il contesté et considéré dangereux ?

    Pour respecter l’obligation de faire vacciner ses enfants et ne pas être condamné à 2 mois de prison avec sursis comme le couple de parents dont je parlais au début de cet article, vous n’avez pas vraiment le choix. Il vous faudra injecter à votre bébé l’Infanrix Hexa (chose que j’ai moi-même fait avant de connaître le pourquoi du comment des vaccins). Oui, mais voilà, ce vaccin est fortement contesté et considéré comme dangereux. L’Infanrix Hexa, qui vaccine contre 6 maladies (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche, haemophilus influenza de type B, Hépatite B) est formulé avec de l’aluminium, qui à pour but d’améliorer la réponse immunitaire et donc de rendre le vaccin plus efficace. Oui, mais voilà, l’aluminium est un puissant neurotoxique. Alors pourquoi est-il toujours présent dans les vaccins de nos enfants ??

    Autre polémique, autour de ce vaccin : le fait qu’il vaccine contre l’hépatite B. Au début des années 1990, l’apparition d’atteintes neurologiques telles que la sclérose en plaques ont été signalées dans les semaines suivant la vaccination contre l’hépatite B. Plusieurs études épidémiologiques ont alors été conduites, dont deux en France. Aucune n’a pu mettre en évidence l’existence d’un lien de causalité entre la vaccination anti-hépatite B et l’apparition de ces pathologies graves. Mais le mal est fait et cette polémique persiste encore de nos jours, certains s’interrogeant sur la sécurité du vaccin.

    k

    Alors comment respecter l’obligation légale de vaccination avec les pénuries ?

    Pour répondre à la demande des parents qui souhaitent vacciner leurs enfants uniquement pour les 3 maladies obligatoires ou pour les enfants présentant une contre-indication à la vaccination contre la coqueluche, il est possible de se procurer le kit DT-vax + imovax polio. Envoyé gracieusement par le laboratoire fabricant Sanofi Pasteur, aux médecins qui en font la demande, cette alternative reste cependant douteuse. Le patient n’aura aucune difficulté à se procurer le vaccin Imovax Polio, mais il en sera tout autrement concernant le DT-vax. En effet, depuis 1999, le DT-vax, qui contient un dérivé de mercure, a été retiré du marché français. Par conséquent, il n’a aucune autorisation de mise sur le marché. D’ailleurs il n’existe pas dans le circuit pharmaceutique et les pharmaciens ont interdiction de le vendre.

    Pour conclure, pour vacciner votre enfant et être en règle, vous n’avez pas vraiment le choix. Il vous faudra lui injecter l’Infanrix Hexa qui protège contre 6 maladies, dont seulement 3 sont obligatoires et qui est formulé avec de l’aluminium, réputé neurotoxique.  Bref … On marche sur la tête !

    k
    Que pensez vous de ces polémiques vaccinales ?
    Que pensez vous de la condamnation de ces 2 parents ?

    Avez vous fait vacciner vos enfants avec le Infanrix hexa formulé avec de l’aluminium ?

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Mon bébé dort sur le ventre … et alors ?

    On l’entend de partout, on le lit de partout. Que ce soit dans les livres consacrés à la grossesse, à la maternité ou chez le pédiatre, il ne faut JAMAIS faire dormir son bébé sur le ventre. Cela augmente le risque de mort subite du nourrisson, décès inexpliqué durant son sommeil, d’un enfant de moins de 1 an et apparemment en bonne santé.

    Des nombreuses études, ont d’ailleurs prouvé que le taux de MSN était beaucoup plus faible dans les pays où il était recommandé de faire dormir son bébé sur le dos. Depuis, diverses campagnes recommandent aux parents de coucher leur bébé ainsi.

    Oui, mais que faire si bébé préfère dormir sur le ventre ?

    mon bebe dort sur le ventre

    En tant que jeune maman primipare, obéissant sagement aux recommandations, j’ai toujours couché ma fille sur le dos. Mais dès ses 2 mois 1/2, elle a su se retourner toute seule DOS/VENTRE. Je me souviens de la première fois que je l’ai retrouvé sur le ventre. C’était en vacances à Montpellier, avec des amis. Nos 1ères vacances en famille. Ma fille souffrait de son RGO + de violentes coliques (ici des astuces pour les calmer). Elle dormait mal et n’était apaisée que son petit ventre posé sur notre avant bras. Autant vous dire que les vacances n’en ont pas vraiment été (bref, je m’éparpille).

    En allant donc dans la chambre où dormait Mini-Nous, je la retrouve sur le ventre, alors que je l’avais couché sur le dos. Imaginez, la panique m’envahir. Ni une, ni deux, je me précipite pour chercher sa respiration et voir si tout allait bien. Elle dormait paisiblement, le visage détendu. J’ai vérifié que son nez était bien dégagé, que rien ne pouvait bloquer sa respiration et je suis sortie, pas rassurée. C’était le soir, nous étions à l’apéro, et je n’ai pas arrêté de faire des aller-retour dans sa chambre toutes les 10 minutes pour voir si tout allait bien.

    Es-ce que je devais la remettre sur le dos au risque de la réveiller ?
    Es-ce que je devais la laisser sur le ventre pour rattraper son sommeil mais risquer l’étouffement ?

    Comme elle dormait dans notre chambre pendant les vacances, j’ai finalement décidé de la laisser sur le ventre et de rester auprès d’elle pour la surveiller. Et là miracle, alors qu’elle se réveillait en hurlant de douleur une bonne dizaine de fois par nuit (nous avions du changer son lait momentanément à cause d’une gastro, lait qu’elle ne supportait pas donc coliques ++), elle à fait sa nuit d’une traite ! Moi non. Paradoxalement, je n’ai jamais aussi mal dormi, je me réveillais sans cesse, et vérifiais sa respiration.

    Les siestes et les nuits suivantes, je la retrouve 80% du temps sur le ventre, alors que je la couche sur le dos. Je téléphone à mon pédiatre, pour lui faire part de mes inquiétudes. Il enfonce le couteau dans la plaie et confirme qu’il ne faut absolument pas qu’elle dorme sur le ventre, surtout qu’elle ne sait pas encore faire VENTRE/DOS seule (elle a su 2 mois plus tard). Le pédiatre me conseille donc d’investir dans un Ergododo, un coussin avec des boudins pour caler bébé et éviter qu’il ne se retourne. Une amie me prête le sien et là horreur. Ma fille qui s’endormait relativement vite, et dormait à nouveau mieux, a recommencé à se réveiller en hurlant la nuit, à pleurer car elle n’arrivait pas à trouver le sommeil. Au bout d’une semaine, ne tenant plus, j’ai enlevé l’Ergododo et pris le risque de la laisser dormir sur le ventre.

    Pour cela, je me suis assurée que son matelas était bien ferme, le drap bien tiré et qu’il n’avait pas de replis pouvant géner sa respiration. Comme elle n’avait pas de peluches dans son lit (sauf doudou) pas de risque de ce coté là. J’ai également veillé à maintenir la température dans sa chambre entre 18 et 20°C pour éviter une hyperthermie (les bébés ont du mal à réguler leur température corporelle surtout sur le ventre). Pendant de nombreux mois, avant d’aller me coucher, (d’ailleurs je le fait toujours), j’allais vérifier qu’elle respirait bien et avait le nez bien dégagé. J’ai commencé à être rassurée vers ses 4 mois 1/2 lorsqu’elle a su se remettre toute seule sur le dos.

    Bref, j’ai fait mon choix, je laisse ma fille dormir sur le ventre. Elle a choisi cette position toute seule et je ne peux pas l’en empêcher. Je peux juste veiller à ce que toutes les conditions soit réunies pour que cela se passe avec le moindre risque possible.

    Je ne me vante pas que ma fille dorme sur le ventre, je ne dis pas que ce n’est pas dangereux, je dis juste qu’il faut savoir adapter la situation à son bébé et arrêter de culpabiliser. On est pas une mauvaise mère car on laisse dormir son petit ange sur le ventre. Certains professionnels, certes très rares, trouvent même deux inconvénients à recommander aux parents de ne pas coucher leur bébé sur le ventre. A trop diaboliser les choses, cela les dissuadent complétement de le faire, même durant les phases d’éveils. Et il s’avère que ne jamais mettre un nourrisson sur le ventre entrave un moment clé de son développement et l’empêche de se muscler correctement le cou et les bras. Je vous invite d’ailleurs à lire mon article à ce sujet : Motricité libre : Comment accompagner bébé jusqu’à la marche. Enfin laisser un bébé sur le ventre, diminue les risques de plagiocéphalie, aussi appelé tête plate.

    j

    Et vous dans quelle position dort votre bébé ?
    S’il dort sur le ventre, avez vous essayé de l’en dissuader ?

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment