Qui m’aime me suive !
coliques, maux de ventre bébé, coliques nourrissons

Coliques du Nourrisson : 11 Astuces pour les calmer …

Comme tous les soirs à la même heure, bébé pleure, se tortille dans tous les sens, pli et dépli ses jambes, se cambre et reste inconsolable ? Le pédiatre vous a rassuré, tout va bien ? Pas de panique, votre petit ange semble souffrir des fameuses coliques du nourrisson.

Incontournables durant les 3 premiers mois, les coliques du nourrisson touchent 20 à 30% des bébés et se caractérisent par des maux de ventre et des gaz douloureux. Elles disparaissent spontanément vers 3/4 mois, lorsque le système digestif de bébé est plus mature. Une étude de l’Université du Caire publiée dans la revue Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine affirmerai même que les coliques seraient dues à une bactérie appelée : Helicobacter Pylori (H.pylori) présente dans la paroi de l’estomac. Avant 3 mois, les défenses immunitaires des tout petits seraient trop immatures et donc incapables de freiner la virulence de cette bactérie. A contrario, une flore gastro-intestinale mature serait capable de moduler la réponse immunitaire provoquée par la bactérie et ainsi soulager les symptômes.

Pour affirmer que votre bébé souffre de coliques, il faut appliquer la « règle des 3 ». Bébé pleure plus de 3h par jour, plus de 3 fois par semaine, pendant au moins 3 semaines. Vous pouvez également deviner que votre bébé est victime de coliques en l’observant. Il repli ses jambes contre son ventre, vous remarquez une certaine raideur au niveau de ses muscles de l’abdomen. Véritables épreuves pour les parents, mais aussi pour nos bout’choux qui souffrent énormément, voici 11 solutions pour apaiser bébé

f

Procurer une ambiance relaxante & rassurante à bébé

Lors de ses crises de coliques, les maux de ventre de votre bébé sont souvent violents et très douloureux. Comme pour nous les adultes, lorsque nous ne sommes pas bien, une atmosphère calme et relaxante nous aide à surmonter la douleur. Il en est de même pour nos bout’choux.
Sachez également rester calme face aux pleures inconsolables de bébé. En véritable « éponge » votre bébé ressent toutes vos émotions, notamment votre stress, ce qui ne fait que redoubler ses pleures. Bienvenue dans une spirale infernale. Pour les parents qui le souhaitent, vous pouvez donner une sucette à votre bébé, la succion lui procurant réconfort et apaisement.

 d

Calmosine : Boisson digestive BIO

Pour soulager votre petit amour, vous pouvez essayer Calmosine : Une boisson digestive à base de plantes BIO comme le fenouil, le tilleul ou encore la fleur d’oranger. A prendre avant chaque biberon, ce sirop a aidé Mini-Nous, durant ces quelques semaines difficiles. Les crises de coliques étaient toujours présentes, mais j’avais l’impression qu’elles étaient moins douloureuses et surtout moins longues. Aux alentours de 10€ le flacon en pharmacie, celui-ci se conserve au frigo pendant 10 jours. Au rythme de 5ml, 5 à 6 fois par jour, le flacon descente vite. Il existe aussi une version « stick » bien pratique lors des déplacements.

g

L’eau de chaux

L’eau de chaux, solution riche en calcium que l’on retrouve en pharmacie, aurait des vertus calmantes au niveau digestif. A prendre avant le repas, elle absorberait les gaz et neutraliserait l’acidité des remontées gastriques. C’est une solution que je n’ai pas testé contre les coliques de ma fille, je n’ai donc aucune idée de son efficacité. Mais si certaines mamans, ou certains papas, ont déjà testé, j’aimerais réellement avoir leur opinion sur le sujet.

 

Les Pro-Biotiques :
BIO-GAIA ou ERGYPHILUS de Nutergia ou LACTIBIANE de Pilèje

Une équipe de l’Université de Bari en Italie a réparti en 2 groupes 554 nouveaux-nés de moins d’un mois. La moitié a reçu chaque jour pendant 90 jours 5 gouttes du probiotique Lactobacillus reuteri et l’autre moitié des nourrissons des gouttes placebo. Dans chacun des groupes figuraient des enfants allaités et d’autres nourris au biberon. A la demande des chercheurs, leurs parents, qui ignoraient si leur enfant recevait le probiotique ou le placebo, devaient consigner quotidiennement dans un cahier le nombre de régurgitations, le nombre de selles, la durée des pleurs inconsolables et le nombre de visites chez le pédiatre.

En comparant les cahiers au bout de 3 mois, il apparaît que le nombre de régurgitations est de 2,9 par jour pour les bébés qui prennent le probiotique contre 4,6 pour ceux qui reçoivent le placebo. Le nombre de selles quotidiennes est augmenté par la prise de Lactobacillus reuteri (4,2 par jour contre 3,6 dans le groupe placebo) et la durée des pleurs inconsolables passe de 71 minutes par jour à 38 pour ceux qui prennent les gouttes de probiotiques. Une solution qui semble donc efficace.

De notre coté, nous avons testé Bio-Gaia. Je ne peux pas vous dire si cela a vraiment changé quelques choses pour Mini-Nous, puisque c’est un « traitement de fond », mais en tous cas ça ne fait pas de mal d’essayer.

d

Laits Anti-Coliques

Depuis quelques années, il est possible de trouver sur le marché des laits infantiles, des laits dits anti-coliques. Sont-ils vraiment efficaces ? Que contiennent t’ils ? Apparemment, ils auraient une teneur réduite en lactose, sans réduire la teneur en glucide (source d’énergie pour le nourrisson), ce qui permettrai de diminuer l’apport en sucres fermentables pouvant être à l’origine des maux de ventre
de bébé. C’est en tous cas l’explication proposée par la marque Novalac (en pharmacie) pour mettre en avant son produit.

d

Les biberons anti-coliques

On peut retrouver dans la pléthore des biberons de bébés, certains dits anti-coliques, spécialement conçus pour calmer les maux de ventre de bébé. Ils sont équipés d’une valve anti-coliques afin de permettre, contrairement aux biberons classiques, une bonne circulation de l’air à l’intérieur et un écoulement lent et régulier du lait. De cette manière, bébé avale beaucoup moins d’air, ce qui facilite sa digestion. Résultat : ses coliques s’apaisent naturellement. Pour Mini-Nous, notre choix s’est porté sur la marque MAM avec ses biberons qui se « démontent » de A à Z, ultra pratique pour le nettoyage.

d

Les positions anti-coliques

En cas de crises, pour apaiser bébé, certaines positions donnent de bons résultats et aident à évacuer les gaz. Nous avons testé les 3 positions ci dessous pour Mini-Nous, et elles nous ont sauvé la vie à plusieurs reprises.

Position du Budha
Positionner le dos de votre bébé sur votre ventre et sa tête au niveau de votre poitrine. Avec vos 2 mains, attraper ses jambes et les recroqueviller sur son ventre.

Sur le bras
Mettre bébé sur votre avant bras. Son ventre dans la paume de votre main, et sa tête au niveau de l’intérieur de votre coude. Avec un peu de chance, bébé s’endormira. Mais attention prévoyez un lange ou un bavoir car votre bras risque d’être inondé de bave !!

Position du moulin
Allonger bébé sur le dos. Croiser ses jambes au niveau des chevilles. Remonter ses jambes sur son ventre et faire des rotations (effets de moulin) dans le sens des aiguilles d’une montre pour évacuer les gaz douloureux. Vous pouvez aussi simplement plier, déplier ses jambes sur son ventre, sans faire de rotations.

 

Les massages anti-coliques

J’avais pris l’habitude 1h avant les périodes de crises de Mini-Nous (elles survenaient souvent le soir à partir de 18h/18h30) de procéder à un massage (voir la vidéo ici) de son petit bidou afin d’évacuer un maximum de gaz. Cette technique nous a permis d’éviter quelques crises, ou au moins d’en raccourcir la durée. Attention cependant à ne pas pratiquer ces massages après le biberon. Attendre 30 à 45 minutes pour laisser le temps à bébé de digérer.

 

Chauffer le ventre de bébé

Pour calmer les coliques de votre bébé, vous pouvez « chauffer » son petit ventre en frottant celui-ci à travers le body, avec le plat de votre main. Vous pouvez également utiliser une bouillotte en graines de blé à réchauffer au micro-ondes. Attention de ne pas brûler bébé et de bien mettre la bouillotte par dessus les vêtements.

d

L’Ostéopathie

La grossesse et l’accouchement sont des contextes difficiles pour le nouveau-né qui est soumis à différentes tensions pouvant causer des blocages au niveau des os, du crâne, du thorax, du basin et surtout au niveau des organes qui se situent et s’attachent dans ces structures. L’ostéopathie ne se supplée en rien à la médecine traditionnelle. Les manipulations effectuées sur le nourrisson sont très spécifiques et servent à identifier les tensions localisées dans les organes du système digestif. L’ostéopathe évalue aussi avec précision le trajet des nerfs qui alimentent les organes du système digestif. Ceux-ci doivent être libres de tension afin que les organes fonctionnent normalement. Certains de ces nerfs sont situés à la base du crâne du bébé et peuvent avoir été légèrement sous tension lors de l’accouchement et doivent être relâchés. D’autres nerfs se trouvent dans la colonne vertébrale et le basin et peuvent aussi souffrir des tensions accumulées dans l’utérus avant la naissance.

De notre coté, nous avons emmené Mini-Nous 3 fois chez l’ostéopathe depuis sa naissance, concernant divers problèmes : Torticolis positionnel dans mon utérus ayant entrainé une plagio-céphalie (légère déformation de l’arrière du crâne), RGO et bien évidemment pour lutter contre les coliques. Mini-Nous à fait sa première séance à 3 semaines, la 2eme à 2 mois et la dernière, très récemment à 3mois 1/2. Lors de la 2eme séance, les résultats ont été spectaculaires (mais de courte durée = 3 semaines), notamment concernant les reflux et le RGO. Je vous invite donc vivement à consulter un BON ostéopathe près de chez vous. Vous pouvez trouver plus de renseignements ici.
A noter que certaines mutuelles, en fonction de votre contrat, prennent en charge une partie de la consultation.

l

Homéopathie

Il est possible de soulager bébé et ses coliques grâce à l’homéopathie. Composés majoritairement d’extraits de plantes utilisés à des doses infinitésimales, l’homéopathie ne représente aucun danger pour bébé. Pour administrer celle-ci aux nouveaux nées, faire fondre les petites billes dans un peu d’eau. Attention, donner l’homéopathie à distance des repas (30 minutes avant ou après).

Contre les coliques, vous pouvez essayer le protocole suivant (ou consulter un homéopathe qui saura adapter le traitement en fonction des besoins de votre bébé).
Colocynthis 9 CH : 5 granules, 3 fois par jour. Traitement de base des coliques du nourrisson.
Lycopodium clavatum 5 CH : 5 granules, 3 fois par jour chez les bébés ayant beaucoup de gaz.
Cuprum metallicum 9 CH : 5 granules, 3 fois par jour en présence de hoquet après chaque repas.

k

Témoignez !
Votre petit bout à t’il souffert de coliques ? Comment avez vous surmonté cette période ?
Quelles étaient vos astuces pour soulager bébé ?

Si vous aimez, partagez !
Leave a comment
Article précédent Article suivant

NE RATEZ PAS :

3 Commentaires

  • Répondre Le Rire des Anges via Hellocoton

    Haaaa la calmosine, c’est ce que nous avons le plus utilisé!

    23 septembre 2015 at 7 h 40 min
  • Répondre lulue

    J’ai toujours utilisé colocynthis 9CH pour les coliques ou prévention

    2 novembre 2016 at 1 h 37 min
  • Répondre Camille

    Pour nous les coliques sont apparues quand bébé avait une semaine, aujourd’hui il a 10 semaines et toujours ces foutues maux de ventre 🙁 lait anti coliques, probiotiques, médecin, osteo, de chaux, calmosine et même massage, rien n’y fait ! Il semblerait qu’elles soient plus courtes (ou on s’est habitué et on le calme plus vite peut être!). J’ai hâte que ça passe, pour qu’il n’ait plus mal!

    19 juillet 2017 at 15 h 21 min
  • Laisser un commentaire