Qui m’aime me suive !
menage, crise de menage, enceinte, grossesse

Crise de ménage aiguë ! Accouchement imminent ??

Hier, j’ai été prise d’une crise de ménage aiguë ! Je ne sais pas d’où m’est venue cette envie subite. J’ai briqué l’appartement du sol au plafond, de fond en comble, de A à Z, pendant 3h30 ! Vous avez surement dû entendre qu’avant d’accoucher, une grande majorité des femmes enceintes avaient envie de nettoyer ses vitres et de faire un grand « ménage de printemps » ! D’ailleurs, sur les forums, de nombreuses discussions fleurissent à ce sujet. Alors, ce « symptôme » est-il vraiment annonciateur de l’accouchement ?

g

Le syndrome de nidification. C’est quoi ?

C’est un acte primaire, un besoin incontrôlable. Les animaux (n’oublions pas que nous sommes des mammifères), avant l’arrivée de leur progéniture, ont un réflexe commun : faire leur nid. Par exemple, les ours font des réserves de nourriture, les oiseaux ajustent les brindilles. Les femmes enceintes finalisent la chambre de bébé et font place nette.

Pourquoi dit-on que faire le ménage annonce un accouchement imminent ?

Je ne pense pas que ce soit le syndrome en lui même qui annonce l’accouchement. Mais le fait de faire le ménage et de faire des efforts sollicitent les muscles abdominaux et peut favoriser les contractions de travail.

Dans un deuxième temps, une sage femme, Francine Chenelot, affirme que les modifications hormonales avant l’accouchement (chute du taux de progestérone et augmentation du taux d’oestrogènes) entraineraient chez 1 femme sur 2 ce changement de comportement et cette envie subite de rangement. Les hormones seraient donc ENCORE en causes !

Jeunes mamans, futures mamans, avez vous ressentis ce besoin de grand nettoyage ?
Si oui, avez vous accouché quelques jours après ?
Témoignez !

 

Si vous aimez, partagez !
Leave a comment
Article précédent Article suivant

NE RATEZ PAS :

5 Commentaires

  • Répondre womam

    J’ai faillit faire les vitres aujourd’hui mais ayant très très peu dormi cette nuit et un RDV tôt à la mater, je me suis dit que ce n’était pas raisonnable mais demain je m’y mets. J’ai quand même fait la poussière 😉
    Bonne soirée

    5 mai 2015 at 19 h 48 min
  • Répondre AmGSSL

    Mon terme est dans 3 semaines, mais j’ai des contractions, et voilà plusieurs jours que j’ai réorganisé de façon complète la maison, placards dans 2 enfants, déjà là, rangé au carré , grand ménage dans la salle de bain, j’ai même fait un planning de rangement plastifié que j’ai mis sur le frigo avec des cases a coché au véléda quand c’est accomplis ( et je ne suis pas du tout le genre de femme maniaque, mais je me dis qu’avec 3 enfants, il va falloir être organisé ) j’ai astiqué le frigo, il a jamais été aussi propre, et j’ai repeint les escaliers qui mènent à la chambre du bébé … j’ai mis mon maris a contribution , qui doit aussi effectué quelques petits travaux de dernières minutes ( merci pour ça patiente ^^) , alors quand je lis cette article, je me dis finalement, qu’il va peut être arrivé !

    22 septembre 2015 at 9 h 39 min
    • Répondre Mélanie - Gazette Future Maman

      Félicitations pour votre grossesse ! J’espère que bébé pointera le bout de son nez rapidement ! Petite fille ou petit mec ? Pour ma part, ma crise de ménage n’a pas fait venir ma fille plus vite ! J’ai eu à la place un méga mal de dos ! 🙂 Bon courage pour la dernière ligne droite ! Et bravo pour votre organisation ! Effectivement il faudra vraiment l’être avec 3 petits bouts ! A bientôt.

      23 septembre 2015 at 7 h 31 min
  • Répondre Kikie

    Christine 47 ans
    J’ai connu ce syndrome du besoin de tout ranger et préparer avant de rentrer à l’hôpital pour subir une hystérectomie. Je ne pouvais pas m’empêcher de tout ranger à fond dans la maison au point de trier et classer tout ( vetements’, papiers, aliments…) pour moi et le reste de la famille. Je savais que j’allais être bloquée quelques semaines après cette intervention et malgré une grosse fatigue causée par des hémorragies et anémies avant mon intervention (j’avais été déjà hospitalisée 15 jours avant et mise en arrêt) j’ai ressenti ce besoin de rangement. C’était maladif, rien ne pouvait m’arrêter, j’étais très énervée, je dormais peu et j’étais très faible. C’était, je pense , pour que mon esprit soit tranquillisé et que je sache que ma famille avait tout pour attendre mon retour et ainsi me rassurer.J’avais aussi peur de ne pas revenir, très stressée et inquiète de mourrir. Je pense qu’il s’agit bien d’un phénomène naturel basé sur nos instincts les plus primaires quand on se sent en danger. Voilà, ca ne touche pas que les futures mamans… À méditer.

    13 avril 2016 at 13 h 30 min
  • Répondre stef

    j’ai connu cette « crise du ménage » la veille de l’arrivé de notre petit loup. je me suis levé ce matin là en me disant  » je fais juste passé un coup d’api » et de fil en aiguille, je me suis retrouvé a faire les poussières et lever les chaises pour nettoyer à fond.Mon ménage étant presque fini en fin de matinée, petite pose pipi s’imposant (pour la énième fois de la matinée), j’ai pas eu le temps d’arrivée au WC, que j’ai ressentit comme un « poc » et dans la seconde qui a suivi une fuite non contrôlable est arrivée, puis une deuxième en me dirigeant vers ma chambre pour me changé.Puis arrivé au wc, j’ai bien compris que bébé allait pointé son nez. appel au papa, finition de la valise (bébé avait 3 semaine d’avance) en attendant le futur papa, finition du ménage ( je n’allais pas laisser mon ménage en plan comme même ;-)). Arrivé à la mater pour une naissance le lendemain midi.

    25 avril 2016 at 21 h 55 min
  • Laisser un commentaire