Qui m’aime me suive !

    Etre maman ou motarde ? Faut-il choisir ?

    Depuis toute petite, j’adore la moto ! D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours voulu passer mon permis et avoir un 1000 GSXR ! Oui, rien que cela ! 😉 Lorsque j’ai eu mon permis voiture et que mon code était encore valide pour passer mon permis moto, j’étais une pauvre étudiante fauchée et j’ai donc mis de côté ce projet. Et lorsque je suis enfin entrée dans la vie active et que j’avais les moyens financiers de passer mon permis moto et bien je devais repasser le code et j’avoue que je n’en avais pas l’envie. J’ai donc encore laissé de côté ce projet. Puis la vie s’est enchaînée. Métro, boulot, dodo, puis ma grossesse ❤️ Donc là encore, le permis moto a été mis en stand-by. En attendant, je profitais de ma passion en tant que passagère. Mr Papa étant motard (Z750 puis R6). Il s’est même mit à faire de la piste, puis de la compétition en Supermotard pendant ma grossesse. En général, les hommes se calment avec l’arrivée d’un bébé. Mais pas chez nous ! Et c’est tant mieux, j’ai envie de dire ! 😉

    Un jour, alors que MiniNous était déjà parmi nous, en allant dans un magasin d’équipement moto pour une de ses compétitions justement, j’ai vu une femme toute de cuir vêtue, descendre de la moto de mes rêves ! La fameuse GSXR ! Et là, le déclic ! Un besoin urgent et vital de passer mon permis moto ! Je me rappelle, nous étions samedi et ni une, ni deux, le mercredi suivant j’étais inscrite à l’auto-école. Nous étions le 02 Mars. En 2 mois 1/2, j’enchaîne tout. Mon code, le 23 Mars (jour de mon anniversaire, cela me porte chance). Je suis sur la moto de l’auto-école, une MT07, 2 fois par semaine. Dès qu’un cours se termine, je n’ai qu’une hâte, être au suivant pour remonter sur la moto ! Puis mon moniteur est plutôt bo-goss ! 😉

    Je passe mon plateau (épreuve technique entre des cônes à allure réduite) avec succès puis 15 jours après ma circulation. Et là, l’attente commence. Attendre non pas 48h mais 72H (merci le jeudi férié) pour connaitre le verdict ! Je pense m’en être bien tirée, malgré une petite erreur .. A voir .. J’attends, j’attends.. Finalement, le verdict tombe ! J’ai réussi ! J’ai mon permis moto ! Me voilà motarde ! Je fais à présent partie de cette grande famille ! Je suis happy +++ !

    maman-motarde

    gazette d’une maman – le blog

    Mais mon bonheur est vite gâché par les réflexions de certaines personnes, censées être ma famille ou mes amies. Tu passes ton permis moto alors que tu viens d’être maman ? La moto c’est dangereux. Que fera ta fille si tu as un accident, que tu es paralysée ou pire que tu décèdes ? Normalement, lorsque l’on devient maman, on devient plus responsable et on ne passe pas son permis moto ! 😠

    Autant vous dire que j’ai eu envie de mettre des baffes dans la gueule ! A croire qu’en devenant parents, il faut arrêter de vivre. Mais j’ai serré les poings, je me suis abstenue et j’ai répondu avec toute la diplomatie donc j’étais capable, que justement en passant mon permis moto, je préservais ma fille. Je m’explique. Avant d’avoir mon permis, lorsque je faisais de la moto, c’était derrière Mr Papa. En cas d’accident, comme nous étions sur la même moto, le risque d’être blessés ou de mourir tous les 2, était plus grand. À présent, avec chacun sa moto, il en restera toujours un sur les deux.

    Et pour celles et ceux qui se permettent de me juger, car j’ai une petite fille de 16 mois et que je fais occasionnellement de la moto sur circuit et que c’est ULTRA dangereux, que je « cherche » les ennuis, sachez que sur circuit, les chutes sont plus impressionnantes, mais souvent sans gravité. On tombe, on finit dans le bac, mais on n’a pas le risque de terminer encastré dans la voiture qui arrive en face ou dans une soit disant « barrière de sécurité ». Le plus grand danger des motards, ce sont les autres. Les automobilistes qui se croient seuls sur la route et qui ne nous voient pas. Je reconnais qu’avec la moto, les dangers sont démultipliés, car la « carrosserie » c’est son propre corps, mais on peut aussi mourir en tombant bêtement dans ses escaliers ou d’un foutu cancer ! Alors, autant profiter de la vie et vivre ses passions.

    maman-motarde-piste-ledenon-circuit

    gazette d’une maman le blog

    D’ailleurs, pourquoi cela choque t-il les gens qu’une maman soit motarde, alors que, quand c’est le papa, tout le monde trouve ça « cool » ?? Un papa a tout autant de devoirs et de responsabilités envers son enfant qu’une maman. Donc, personnellement, j’ai fait mon choix ! Je suis maman ET motarde, mais pas inconsciente ! Je n’irai pas au-delà de mes limites, car je sais qu’au retour d’une balade, ma fille m’attend. Et j’aime ça !

    maman-motarde-bisous-bebe

    Et vous ? Maman-motarde ? Papa-motard ? 
    Avez-vous arrêté une passion « risquée » suite à la naissance de votre enfant ?

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Violence éducative ordinaire… Ces gestes que je regrette …

    Depuis deux / trois semaines, j’ai l’impression que MiniNous, 16 mois, me « cherche ». Elle n’obéit pas à mes consignes, même les plus simples. Je les répète pourtant plusieurs fois et je sais qu’elle les comprend. Lorsque l’on part chez la nounou le matin ou que l’on rentre le soir et que je lui dis « viens ici » ou « on va à l’ascenseur », elle part en courant (et en se marrant) à l’opposé. Quand je lui dis, « on ne se met pas debout sur le canapé, c’est dangereux, tu peux tomber » elle le fait et me regarde droit dans les yeux. Quand je lui dis « non, on ne porte pas le chat comme un sac à main, tu lui fais mal », elle le refait dès que j’ai le dos tourné. À force de le répéter, de me mettre à sa hauteur pour lui expliquer les choses les yeux dans les yeux et qu’elle ne m’écoute pas, je m’énerve et je sévis. Une petite tape sur la main, une petite tape sur les fesses. Rien de bien méchant, mais je m’en veux.

    bebe-obeit-pas-parentalite-positive

    gazette jeune maman

    Je m’en veux de la voir pleurer après. D’ailleurs le mot « pleurer » n’est pas le bon. Je dirais plutôt qu’elle chouine, parce qu’elle est vexée. Mais cela suffit à me faire regretter mon geste à chaque fois. Je me mets donc à sa hauteur, l’entoure de mes bras et lui explique à nouveau pourquoi ce qu’elle fait n’est pas bien. Je ne veux pas être celle qui engendre des émotions négatives à ma fille, car je suis sa maman. Je suis sensée la protéger, lui apprendre en restant patiente et surtout la rendre heureuse. La vie lui donnera bien assez de raisons pour être triste, sans que j’y prenne part. Mais il y a des jours où, après une journée de merde au boulot, ma patience est proche de zéro et ça « part tout seul ». Certains psychologues appellent cela la « fessée réactionnelle » ou encore la « violence éducative ordinaire ». Quand on voit traverser son enfant sans regarder, grimper maladroitement sur une chaise, nous provoquer pour la énième fois. Elle intervient en réaction à une situation angoissante, stressante ou énervante. Elle est ponctuelle. On peut la comprendre même si elle ne doit pas être un mode de fonctionnement.

    Je vois déjà certaines mamans derrière leur écran crier au scandale. Prêtent à dégainer leur portable pour appeler les services sociaux : la fessé n’est pas la solution !! JE LE SAIS ! Mais qu’une seule maman vienne me dire qu’elle n’a JAMAIS mis une petite tape sur la main de son enfant. Je ne la croirai pas.. Je ne suis pas une maman parfaite, je ne prétends pas vouloir le devenir, mais j’ai envie de m’améliorer sur ce point.. Comment faire comprendre les choses à MiniNous, 16 mois, d’une façon plus constructive ?

    parentalite-positivite-education-alternative

    gazette jeune maman

    En recherchant des solutions alternatives sur internet, j’ai tout d’abord appris qu’avant 2 ans, un enfant ne cherche pas à nous défier consciemment. Contrairement à ce que l’on pense ou entend, l’enfant ne nous « teste » pas (cette période arrive plus tard vers de 2 ans 1/2). A 16 mois, les enfants vivent au fil de leurs envies et de leurs émotions. Ils répètent leurs actes pour peaufiner leurs techniques et leurs nouvelles habiletés. Les enfants de cet âge sont aussi motivés par le plaisir : ils font ce qu’ils ont envie de faire plutôt que ce qu’on leur demande.

    Au cours de mes recherches, je suis aussi tombée sur un super blog qui parle de parentalité positive. Késako ?? D’après ce site super-parents.com, c’est un type d’éducation qui met à disposition des parents, des outils pour mieux gérer les situations difficiles, tout en privilégiant l’intérêt de l’enfant et en favorisant son épanouissement. Un juste milieu entre éducation militaire et éducation (trop) permissive*.

    Et parce qu’à la naissance de ma fille, je ne suis pas devenue, d’un seul coup d’un seul, une maman, mais que j’apprends à l’être chaque jour à ses cotés. Parce que j’ai envie d’offrir à ma fille une éducation différente de celle que j’ai reçu (même si je suis loin d’avoir été malheureuse), j’ai décidé de creuser de ce coté là pour résoudre nos petits problèmes d’écoute et d’attention avec MiniNous. Mais par où commencer ? Et bien justement, le blog que j’ai découvert propose un « kit de démarrage du parent bienveillant ». Parfait ! C’est pile ce qu’il me fallait.

    Et grâce à une amie (Elsa si tu me lis 😉 ), j’ai appris qu’il y avait près de chez moi, une conférence de Roseline ROY, le 03 Novembre prochain, avec pour thème : Parler pour que les enfants écoutent. Ecouter pour que les enfants parlent. J’ai donc prévu d’y aller, car elle tombe pile au moment où j’en ai « besoin » ! Et si des mamans du coin sont intéressées pour y assister, n’hésitez pas à me faire un petit MP à gazettefuturemaman@gmail.com. On pourra se croiser la bàs. 😉

    Et parce qu’il y a du bon et du moins bon dans chaque pédagogie/principe/éducation, je vais piocher dans ces 2 nouvelles méthodes que je découvre, les principes qui m’intéressent et nous correspondent. Tout comme je l’ai fait par le passé, avec le principe de motricité libre (lire mon article ici) ou celui de la pédagogie Montessori (lire mon article ici)Je reviendrai vous parler d’ici quelques semaines de mes découvertes, de mon « apprentissage » et surtout des « résultats ». Alors, restez dans les parages … 😉 A très vite.

    Du côté de chez vous, regrettez vous aussi certains de vos gestes ?
    Comment faites-vous pour vous faire obéir ?

    * extrait du blog supers-parents.com
    crédit photo 1 : lesparesseuses.com
    crédit photo 2 : grandirautrement.com

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Parce que ma fille ne connaitra jamais son grand père … 💔

    Aujourd’hui est un jour difficile pour ma mère et moi. Un jour que nous n’aurions jamais voulu vivre. Aujourd’hui, cela fait 11 ans que j’ai perdu mon papa d’un putain de cancer du poumon. 💔 Il avait 47 ans. Ma mère s’est retrouvée veuve à 36 ans. Je me suis retrouvée paumée, sans mon papa, à 15 ans. Après 11 longues années, je m’aperçois que je n’ai toujours pas fait le deuil. En même temps le fait-on vraiment un jour?

    Depuis ma grossesse et la naissance de MiniNous, la douleur est revenue. Plus vive, plus forte, plus traitre. Le pire, ce sont ces souvenirs qui surgissent quand on s’y attend le moins. Une phrase, une odeur, un lieu, une chanson. Ces petites choses du quotidien qui font remonter à la surface ce que l’on pensait enfoui depuis des années.

    Je n’aurais jamais la chance de présenter ma fille à mon papa, même si j’aime me dire qu’il la connait déjà de là haut et qu’il veille sur elle. J’aurais tellement voulu partager avec lui l’annonce de ma grossesse, mon accouchement. Voir ses yeux briller au moment de prendre pour la première fois, sa petite fille dans ses bras. J’aurais tellement voulu partager avec lui son 1er noël, ses premiers mots, ses premiers pas. Toutes ses premières fois en faite.

    Depuis 15 jours, MiniNous dit 2 nouveaux mots. Mamie et Papi. Si je suis fière que son vocabulaire s’enrichisse, qu’est-ce que c’est dur de l’entendre répéter 20 fois par jour papi, papi… Chaque fois qu’elle prononce ce mot, c’est comme un coup de poing et les souvenirs douloureux se pointent. Ma fille ne connaitra jamais son grand-père maternel. Elle ne jouera jamais sur ses genoux.

    Je sais qu’un jour viendra la question fatidique. Et ton papa à toi, il est où maman ? J’appréhende ce jour. J’ai déjà essayé de « fabriquer » une réponse, mais je ne suis pas sûre de réussir à le lui expliquer le moment venu, sans m’effondrer. Comment lui expliquer qu’elle aurait dû avoir un papi génial avec qui jouer, rire, mais qu’elle ne le connaitra pas, car la vie en à décidé autrement ?

    Dois-je lui parler de lui ? Qu’elle apprenne à le connaitre à travers moi ? J’ai mis une photo dans sa chambre. Ma préférée. Une des dernières que nous avons prise. Un jour elle me demandera « c’est qui ? ». J’ai aussi mis la photo dans l’album que je tiens pour elle. Pour qu’elle sache qui était son papi et qu’il l’aurait beaucoup aimé.

    ❤️ Papa, Je t’aime tellement. Tu me manques. Ta fille ❤️

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Mode bébé fille – Sélection shopping : Mes coups de coeur de la rentrée <3

    Voilà, les vacances sont finies. 🙁 Après en avoir bien profité, nous sommes de retour au boulot pour Mr Papa & moi et chez la nounou pour MiniNous. Pas facile de reprendre le rythme.

    Pour ceux qui partent en vacances après tout le monde, il est encore temps pour vous de lire mon article sur mes indispensables pour passer un été serein avec bébé. De quoi vous éviter bien des galères.

    Et pour les autres, qui, comme moi, pensent à la rentrée et se disent qu’ils n’ont plus rien à mettre à leurs progénitures pour cet hiver, je vous propose une petite sélection de mes coups de coeur de la rentrée, chez mes enseignes préférées : Zara, H&M, Tape à l’oeil, La Redoute, Gémo & Mango ! C’est mon banquier qui ne va pas être content ! 😉

    Chez Zara

    mode bebe fille 3

    Doudoune sans manches à capuche – Zara Baby – 17,95€

     

    mode bebe fille

    Chemisier à motifs petites maisons – Zara Baby – 14,95€

     

    mode bebe fille 6

    Tee shirt avec plumes – Zara Baby – 5,95€

     

    mode bebe fille 2

    Tee shirt animal – Zara Baby – 3,95€

    mode bebe fille 5

    Sac à dos étoiles – Zara Baby – 19,95€

     

    Chez H&M

    mode bebe fille 18

    Pull en coton impression nuages – H&M – 9,99€

     

    mode bebe fille 9

    Pantalon en molleton gris dessin chat – H&M – 7,99€

     

    mode bebe fille hm

    Tregging rose à étoiles – H&M – 9,99€

     

    mode bebe fille 7

    Body manches longues souris – 5,99€

    mode bebe fille 10

    Chaussons doublé peluche rose à coeur – H&M – 9,99€

     

    Chez Tape à L’oeil

    mode bebe fille 11

    Cardigan heter – 17,99€

     

     

    mode bebe fille 16

    Pantalon Gloria Gray Mist – Tape à l’oeil – 12,99€

     

    mode bebe fille 17

    Pantalon Gloria Mauveglow – Tape à l’oeil – 12,99€

     

     

    La Redoute

    mode bebe fille 19

    Pyjama molleton R Mini _ La redoute – 25,98€ le lot.

     

    Gémo

    mode bebe fille 12

    Tee shirt manches longues à motifs – Gémo – 4,99€

     

     

    Mango

    mode bebe fille 14

    Anorak matelassé imprimé petite fleur – Mango Baby – 22,99€

     

     

    mode bebe fille mango

    Tee shirt coton motif – Mango Baby – 4,99€

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Pourquoi nous ne baptiserons pas notre fille. Un parrain et une marraine de coeur <3

    Le week-end dernier, nous étions réunis autour du fils de ma meilleure amie ❤️ (déjà 13 ans d’amitié et une grossesse vécue en même temps) pour célébrer son baptême. Au cours de cette journée, on m’a inévitablement posé LA question. Allons nous baptiser MiniNous ?? Si nous avions déjà abordé le sujet avec Mr Papa, rien n’était encore figé. Finalement, après discussion, nous sommes tombés d’accord : nous ne baptiserons pas notre fille à l’église.

    bapteme pourquoi baptiser son enfant

    gazette d’une maman

    Jusqu’à l’âge de 15 ans, je croyais en dieu. Ma mère était croyante, non pratiquante. Mon père athée. Ma mère m’avait appris à réciter dans ma tête la prière « Notre Père » avant d’aller me coucher. J’ai donc « cru » en dieu parce que j’avais appris ainsi. J’ai « cru » en dieu, jusqu’au 17 Septembre 2005, jour où, du haut de mes 15 ans, ma vie a basculé. Jour où j’ai perdu mon Papa, âgé de 47 ans, d’un foutu cancer du poumon. À l’époque, je me rappelle avoir prié dieu a de nombreuses reprises pour lui demander de l’aide. Lui demander de sauver mon père. Il ne l’a jamais fait. Quel dieu laisse une ado de 15 ans vivre sans son père ? D’ailleurs quel dieu accepte la souffrance et laisse perpétrer des attentats ? Finalement, j’ai arrêté de prier pour un « dieu » que personne n’a jamais vu, jamais entendu. Je suis devenue athée.

    Mon conjoint ne croit pas en dieu non plus. Alors, pourquoi baptiser notre fille à l’église quand nous ne sommes pas croyants ? Pourquoi baptiser notre fille, alors que nous n’avons pas prié ou parlé à dieu depuis des années ? Pourquoi baptiser notre fille, alors que nous mettons les pieds à l’église uniquement pour les mariages/baptêmes de notre entourage ? Pourquoi baptiser notre fille, alors que nous sommes des paria, d’avoir eu un enfant hors mariage ? 😂 Notre décision est prise. Notre fille ne sera pas baptisée religieusement.

    C’est elle qui choisira, lorsqu’elle sera en âge de le faire, si elle veut croire en dieu ou non. C’est elle qui choisira si elle veut être baptisée ou communiée. Je n’ai pas besoin de dieu pour donner à ma fille des valeurs d’amour, de famille, de partage et de bienveillance. Je n’ai pas besoin de dieu pour donner un parrain et une marraine à ma fille (qui en passant, n’ont aucune légitimité selon le droit français). Elle a déjà ses parrain/marraine de coeur <3 Une façon de faire entrer dans la famille, deux personnes que nous estimons beaucoup.

    Plus tard. Peut être, d’ici 1 an ? 2 ans ? jamais ? baptiserons-nous civilement MiniNous, même si là encore, ça n’a aucune valeur juridique.  Nous avons besoin de murir cette décision. Mais c’est certain : Notre fille ne sera pas baptisée à l’église.

     

    Du côté de chez vous, avez-vous baptisés vos enfants ? Pourquoi ?
    Baptême religieux ou civil ?

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Vacances : Mes indispensables pour passer un été serein avec bébé.

    Si vous me suivez sur Instagram, cela ne vous aura probablement pas échappé … MiniNous, Mr Papa et moi-même sommes (enfin) en vacances, à profiter du soleil du sud. Notre programme ? Plage, piscine, siestes et bien évidemment apéro (ou plutôt bibi d’eau pour la demoiselle). Bref, une semaine farniente, où l’on s’éloigne du rythme stressant du quotidien.

    Mais soyons francs, les vacances avec un bébé ne sont pas de tout repos. C’est chouette, mais cela demande une organisation de dingue pour parer à toutes les éventualités. Je vous propose donc la liste de mes indispensables pour passer un été serein avec bébé.

    indispensable ete bebe 3

    indispensable ete bebe 2

    indispensable ete bebe 4

    indispensable ete bebe

    Tente anti-UV Quechua – Décathlon – 19,90€
    Bouée siège bébé gonflable Nabaiji 11/15 kg- Décathlon – 9,99€
    Poncho de plage Sirène – Vertbaudet – 24,95€
    Combinaison de bain anti-UV Piwapee – allobébé.fr – 42,60€ => Mon avis complet ici
    Couche de bain – Super U – 5,95€ les 12
    Chapeau (offert par une amie) / Casquette Lulu Castagnette – Gémo – 7,99€
    Lunettes de soleil UV400/Catégorie 4 – Mathieu Pharmaceutique – 12,90€
    Brume d’eau Pure Inell – Leclerc – 1,56€
    Crème solaire minérale (sans nano-particules) SPF50+ Avène – 17,90€
    Spray anti-moustiques (à partir de 6 mois) – ParaKito – 12,60€
    Arnidol Gel stick à l’arnica / Arnidol Pic, piqûres d’insectes – 7,90€ l’unité => Mon avis complet ici
    Sérum physiologique en cas de sable dans les yeux (oublié sur la photo) – Gifrer – 2,50€ les 40 unidoses

    gazette jeune maman

    Pensez aussi qu’un été serein passe par la prévention et quelques règles de bons sens, qu’il est toujours bon de rappeler. Evitez de vous exposer durant les heures les plus chaudes (11H-16h) et pensez à faire boire votre enfant pour qu’il ne se déshydrate pas. D’ailleurs, je vous invite à lire un article que j’avais écrit l’année dernière « Alerte canicule : Comment protéger bébé par cette chaleur ?« 

    Evidemment, ne laissez jamais votre enfant sans surveillance à la plage ou aux bords d’une piscine. De trop nombreuses personnes sont victimes de noyades chaque été et les enfants sont particulièrement vulnérables car ils ne savent pas vraiment nager. Entre le 1er juin 2015 et le 26 Juillet 2015, en France, il y a eu 199 décès par noyade, soit en moyenne 3,6 victimes par jour dont 12% d’enfants de moins de 12 ans.Effroyable non ?

    Du côté de chez vous, quels sont vos indispensables pour un été serein avec bébé ?

    * Source : INVS – Institut de Veille Sanitaire – 2015

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    J’ai testé pour vous … La gamme Explora de Tommee Tippee pour apprendre à manger comme les grands ! + exclu 2107 ! #Ambassadrice

    Depuis 2 mois maintenant, me voici l’heureuse ambassadrice de la marque de puériculture Tommee Tippee. Vous devez sûrement connaître cette marque, qui accompagne les parents et les enfants depuis plus de 50 ans, avec des produits innovants ! Pour célébrer ce nouveau partenariat, j’ai eu la chance de recevoir des produits de la marque pour les tester et vous en parler ici (bon comme mauvais).

    Et avec MiniNous qui commence à vouloir manger comme une grande, quoi de mieux que de recevoir des produits pour l’aider dans cette apprentissage ? J’ai donc reçu :
    Des assiettes à compartiments explora
    Des cuillères d’apprentissage en plastique
    √ Set de premiers couverts « comme les grands » en inox
    √ 1 tasse à bec isotherme
    √ 1 sucette Moda
     Et attention teasing !! 😉 le set de table Magic Mat, une exclusivité, qui ne sortira pas en France avant 2017 !

    gamme explora tommee tippee

    Alors, après 2 mois d’utilisation, que penser de ces produits ? Déjà, avant même de les tester, j’ai adoré leur look très coloré. Ça me donne envie de manger avec, alors je me dis qu’il doit en être de même pour MiniNous.

    gazette jeune maman

    MiniNous a testé : Les assiettes compartimentées

    Les assiettes Tommee Tippee sont compartimentées en 3 cases pour pouvoir séparer les aliments et faire découvrir à bébé chaque saveur. Une petite fente entre 2 compartiments aurait cependant été sympa, pour que bébé puisse, si le coeur lui en dit, mélanger 2 saveurs. Je sais, c’est un peu contradictoire ! 😉 Les assiettes passent au lave vaisselle, au micro-ondes et y résistent bien. En plastique, elle ne risque pas de casser si bébé la fait valdinguer par terre (mais cela devient impossible avec le set de table Magic Mat, dont je vous parle plus bas). Moi qui ai horreur que les couverts ou les assiettes prennent la couleur des aliments, car cela fait sale, ici pas de problème et j’adore ! Ces assiettes sont super pour les enfants qui savent déjà manger seuls, mais pour ceux qui apprennent comme MiniNous, elles ne sont pas assez profondes pour remplir la cuillère, qui se trouve quasi vide à chaque tentative. Pour commencer, le bol d’apprentissage de la même marque est plus adapté.

    assiettes compartiment tommee tippee

    gazette jeune maman

    MiniNous a testé : Les cuillères d’apprentissage Explora

    Les couverts d’apprentissage Tommee Tippee sont super. Ergonomiques, MiniNous a tout de suite réussi à les prendre en main et semble à l’aise pour s’en servir. Les bords sont légèrement incurvés pour bien remplir la cuillère et garder ce qu’il y a dedans.

    couverts apprentissages tommee tippee

    cuillere apprentissage explora tomme tippee

    gazette jeune maman

    MiniNous n’a pas encore testé : Le set premiers couverts inox

    Le set premiers couverts de Tommee Tippee comprend une fourchette, un couteau et une petite cuillère. Pour faire comme les grands, mais sans se blesser avec des bords arrondis. Je n’ai pas vraiment testé, car MiniNous est encore trop petite et n’a pas l’habitude de cette matière. Elle préfère les couverts en silicone ou en plastique, plus doux et moins froid. Pour le moment, on reste donc sur les couverts d’apprentissage présentés plus haut, mais d’ici quelques mois (semaines ??), ce set premiers couverts nous sera indispensable.

    Edit du 12/03/2017 : MiniNous ayant à présent grandit, elle utilise ces couverts pour le repas et les adore, car elle peut être autonome pour manger (les périodes sensibles selon Maria Montessori).

    couvert metal tommee tippeegazette jeune maman

    MiniNous a testé : La tasse à bec isotherme

    D’une grande contenance de 260ml, la tasse isotherme Tommee Tippee permet de garder bien au frais la boisson de bébé. Top pour les sorties et les balades. Equipée d’une valve anti-fuite, elle empêche bébé de mettre de l’eau de partout, même si la tasse est à l’envers. Au début, MiniNous (11 mois à l’époque et 13 à présent) avait du mal à boire avec, car il faut une sacrée succion pour aspirer (à cause de la valve anti-fuite). J’avais donc laissé de côté la tasse quelques mois pour revenir à mon ancienne avec tétine de biberon. À présent, je l’ai ressorti du placard, mais en enlevant la valve anti-fuite pour augmenter le débit et faciliter l’aspiration. Je remettrais la valve un peu plus tard. Facile à tenir, même par les petites mains, le revêtement plastique de la tasse ne glisse pas des mains. Et si elle tombe, pas de problème, elle ne risque pas de casser.

    Et parce que Tommee Tippee est toujours à l’écoute de ses clients, la marque a revu sa valve anti-fuite pour faciliter son nettoyage. Depuis mai 2016, la valve-anti fuite nouvelle génération est transparente au lieu d’être blanche opaque, afin que les parents puissent s’assurer de la propreté de l’intérieur de celle-ci. Et à partir de septembre 2016, toutes les valves des tasses à bec s’ouvriront en deux, pour encore plus de faciliter au nettoyage !

    tasse bec anti fuite tommee tippee

    gazette jeune maman

    MiniNous a testé : La sucette Moda

    Avant de tester la sucette, j’avoue avoir été septique, car MiniNous ne jure que par les sucettes MAM. Lorsqu’elle était petite (1 mois 1/2), j’avais essayé plusieurs marques comme Difrax, Luc & Léa ou encore Bébisol, avant que MiniNous ne fasse son choix et s’arrête sur MAM, qui soyons francs, à un gros travail à faire au niveau des décorations de ses sucettes.

    J’avais donc peur que MiniNous, ne refuse la sucette Moda de Tommee Tippee. Mais par chance, c’est devenu sa nouvelle copine ! Yes ! Je sais que ce n’est qu’une sucette, mais je suis super contente que ma fille l’accepte, car je la trouve TROP belle ! 😍  La tétine des sucettes MODA a une forme symétrique qui a été développée pour permettre à bébé de mieux l’accepter et de respecter dans le même temps son développement bucco-dentaire. Des tests réalisés par un laboratoire indépendant ont montré que plus de bébés l’acceptent dès la première utilisation*. Et c’est validé chez nous aussi ! 😉 Fabriquée sans BPA.

    sucette moda tommee tippee

    gazette jeune maman

    MiniNous a testé : le set de table Magic Mat (exclu 2017 !)

    Alors là, attention, exclusivité 2017, … (roulement de tambour) ….  je vous présente le set de table Magic Mat, spécialement conçu pour faciliter la vie des parents. Quel enfant n’a jamais essayé de soulever son assiette ? Les parents les plus aguerris 😉 , auront le réflexe de la rattraper, les autres verront le tout s’écraser sur le sol 🙁 .

    Alors pour éviter ces petites mésaventures du quotidien de parents, Tommee Tippee va sortir en 2017 en France, son set de table Magic Mat, qui permet de ventouser l’assiette ou le bol de sa progéniture ! Fini les assiettes retournées et le repas par terre ! Alléluia ! Oui, je te vois derrière ton écran faire la danse du bonheur ! 😉  Anti-dérapant, le set est conçu pour rester bien en place sur toutes les surfaces planes (table ou chaise haute par exemple). Il permet aussi d’éviter les feux d’artifices alimentaires autour de l’assiette. 😉 Facile à nettoyer, je l’adore depuis que MiniNous essaye de manger comme une grande.

    set table ventouse tommee tippee

    gazette jeune maman

    Pour conclure, la gamme explora de Tommee Tippee est une gamme complète pour aider bébé dans son apprentissage de « manger comme les grands ». Une gamme fun, colorée et bien pensée. À la maison on adore ! ❤️

    repas explora tommee tippee

    repas tomme tippee

    repas tommee tippee 2

    Et vous connaissez-vous la marque Tommee Tippee ? Quels produits utilisez-vous ?
    Que pensez-vous de la gamme explora ?

    * Etude réalisée par un laboratoire indépendant en Février 2013 auprès de 59 mamans et leurs bébés. 78% des mamans confirment que leur bébé a accepté la sucette en moins de 3 essais.

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Comment prendre soin des premières dents de bébé ? J’ai testé pour vous … 2 sets de dentition : Visiomed & Bébé Confort

    Il y a quelques mois, alors que MiniNous était en train de nous sortir 2 nouvelles dents, je vous livrais sur le blog : 9 conseils pour soulager les poussées dentaires de bébé. A présent, avec 7 quenottes à son actif, il faut penser à en prendre soin. Il est conseillé de commencer à nettoyer les dents de son bébé dès leurs apparitions. Car même si ces dents dites « de lait » ne sont pas définitives, certaines ne tombent pas avant les 10 ans de l’enfant. Et comme elles préparent la place des futures dents, leur bonne santé est indispensable !

    gazette jeune maman

    Comment en prendre soin ?

    √ Avant 1 an, exit les brosses à dents et le dentifrice. Une simple compresse humide suffira, le but étant d’essuyer la surface de la dent afin d’éliminer la plaque dentaire.
    Après 1 an, lorsque bébé grandit et qu’il est capable de garder la bouche ouverte quelques secondes, des bosses à dents pour bébé existent. Toutes petites pour être adaptées à la taille de sa bouche, avec des picots doux en silicone, aucun risque de lui faire mal ou d’abîmer ses gencives. Ce brossage à aussi l’avantage de soulager la douleur en cas de poussées dentaires.
    √  A partir de 18 mois, vous pouvez abandonner la brosse à dents en silicone, pour une brosse à dents à poils très souples.
    √ Avant 3 ans, il est inutile d’utiliser du dentifrice, car les enfants de cet âge en avalent beaucoup et les produits vendus ont tendance à contenir trop de fluor pour nos chères têtes blondes. Un excès de fluor peut entraîner une fluorose, qui se caractérise par l’apparition de tâches blanches définitives sur les dents.

    D’après le Docteur Vianney-Descroix, chirurgien-dentiste à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, il est conseillé de brosser les dents après chaque repas. Encore faut-il le pouvoir. Un minimum d’une fois par jour, de préférence le soir avant le coucher est raisonnable pour un enfant jusqu’à 18 mois/24 mois. Après, un brossage bi quotidien (matin et soir) est indispensable.

    Bien évidemment, un brossage régulier des dents ne suffit pas toujours pour les garder en bonne santé et éviter les caries. Evitez de donner trop de sucreries à votre enfant et bannissez définitivement les biberons d’eau à disposition la nuit, les jus de fruits ou sirops sucrés avant le coucher. Il arrive que de jeunes enfants de 2-3 ans, présentent de petites lésions carieuses. Ces “caries du biberon” apparaissent chez les tout-petits qui, tout au long de la journée, boivent au biberon des produits sucrés. Au contact permanent du sucre, la déminéralisation se fait de manière continue et la salive n’a pas le temps de neutraliser les acides, permettant aux caries de se développer.

    Bébé est un peu récalcitrant à l’idée de se brosser les dents ? Essayer de faire de ce moment un jeu. Donnez-lui sa brosse à dents dans les mains et invitez le à vous imiter lorsque vous vous brossez vous-même les dents. Vous pouvez aussi lui dire que vous allez l’aider avec chacun une brosse à dents à la main.

    gazette jeune maman

    J’ai testé pour vous …
    Le Set complet de dentition Advanced Concept de Bébé Confort

    Conçu et développé par des professionnels, le set de dentition advanced de Bébé Confort est composé d’un doigtier et de 2 brosses à dents en silicone doux. Les 2 brosses à dents ont des têtes de tailles différentes pour s’adapter à la bouche de l’enfant en fonction de son âge. Creusées en leur milieu, elles épousent parfaitement la gencive de bébé pour bien nettoyer dessus, devant et derrière. Fabriquée en silicone ultra doux, on ne risque pas de faire mal à bébé, ni d’abîmer ses gencives.

    Ultra légère et grâce à son manche épais, MiniNous arrive facilement à la prendre en main et essaye de nous imiter. Ou plutôt la mâchouille… 😉 Le doigtier sert surtout à masser les gencives douloureuses lors des poussées dentaires, plutôt qu’à les nettoyer à proprement parlé. La marque affirme que son produit est conçu pour les enfants jusqu’à 36 mois, mais je trouve cependant qu’il manque une brosse à dents en poils souples pour les enfants plus grands (à partir de 18 mois).

    Au prix moyen de 7,90€, le set dentition advanced de Bébé Confort est un très bon kit de démarrage, pour les premières dents de bébé jusqu’à 18 mois. C’est celui que j’utilise pour MiniNous en ce moment.
    brosse a dents bebe confort

    gazette jeune maman

    J’ai testé pour vous …
    Baby’Care Dentaire. La trousse de soin des premières dents par Visiomed

    Le kit Baby’Care dentaire de Visiomed, présenté dans une jolie trousse de toilette est composé :
    √ d’un doigtier de massage en silicone
    √ d’un anneau de dentition
    √ d’une brosse à dent électronique Prosonic Baby avec 2 têtes : une en silicone (1er âge) et une à poils souples en nylon (2ème âge).
    √ d’une brosse à dents à poils ultra souples
    √ Un petit guide « Mes premières dents » qui donne pleins d’infos sympa pour traverser la difficile épreuve des poussées dentaires et des conseils pour une bonne hygiène bucco-dentaire dès la naissance.

    soigner dents bebe visiomedkit dentaire visiomed

    Pour soulager les gencives lors des poussées dentaires, le doigtier est conçu avec 2 textures différentes. L’anneau de dentition est facile à prendre en main pour bébé et peut se placer au frigo (le froid soulage en engourdissant les récepteurs de la douleur).

    Petit bémol sur la brosse à dent électronique 1er âge, que la marque conseils dès 6 mois (et jusqu’à 24 mois). Pour l’avoir testé sur moi, les vibrations me paraissent trop puissantes pour une si petite bouche et je n’ose pas l’utiliser sur MiniNous. Barrière psychologique… Je m’en sert donc comme une brosse à dents normale. Ludique, la brosse s’éclaire et son socle se ventouse. J’ai aussi aimé qu’elle soit fournie avec sa pile (même si du coup je n’en ai pas l’utilité).

    Quant à la brosse à dents en nylon, la marque la conseille à partir de 24 mois, pour un brossage comme les grands. Je ne l’ai pas encore utilisé pour MiniNous qui n’a que 13 mois, mais ses poils sont vraiment très souples et son manche ergonomique permet une prise en main facile.

    Au prix de 17,90€, le kit Baby’care dentaire de Visiomed est vraiment très complet. J’ai beaucoup aimé retrouver le petit livret à l’intérieur de la trousse, qui renferme pleins d’infos utiles. Un produit très sympa à offrir ou à se faire offrir à la naissance de son bébé.

    gazette jeune maman

    Du côté de chez vous … A partir de quel âge avez-vous pris soin des dents de bébé ?
    Comment faites-vous ? Quels produits utilisez-vous ?

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    ARNIDOL Gel stick et ARNIDOL Pic, mes 2 nouveaux indispensables pour bébé

    Aujourd’hui, je vais vous parler de 2 nouveaux produits, qui ont récemment rejoint mes indispensables pour MiniNous : ARNIDOL Gel stick et ARNIDOL Pic des laboratoires Phyto-Actif.

    gamme arnidol

    gazette jeune maman

    ARNIDOL Gel Stick

    A 13 mois, MiniNous ne marche pas encore, mais cela ne l’empêche pas d’être une vraie casse cou et d’essayer de grimper de partout. Elle sait de qui tenir 😉 ! En ce moment, son nouveau jeu est de monter sur la table basse et de s’asseoir dessus. Le problème c’est qu’elle ne sait pas en descendre et essaye tête la première. À défaut de pouvoir l’empêcher de monter dessus, j’essaye de lui montrer comment descendre, en toute sécurité.

    Si pour l’instant on a évité les grosses bosses et les bleus, je sais que cela ne va pas durer, surtout lorsqu’elle fera ses premiers pas. Donc pour le jour où … j’ai toujours dans son sac à langer des granules d’arnica 9ch (5 granules diluées dans un peu d’eau, à donner dès que possible. Renouveler toutes les heures, puis espacer les prises dès amélioration) et le gel stick ARNIDOL.

    arnidol gel stick arnica

    Formulé à base d’arnica et d’harpagophytum, 2 plantes reconnues pour leurs vertus apaisantes, ARNIDOL gel stick est en quelque sorte, la baguette magique naturelle pour les petits bobos de bébé. Présenté sous forme de stick, il suffit de l’appliquer directement sur la bosse en mouvements circulaires pour soulager la douleur et contribuer à la résorption de l’œdème. Pratique, rapide, on évite de s’en mettre de partout sur les doigts. Son format nomade se glisse dans toutes les poches et permet plus de 200 applications. Autre avantage indéniable, celui-ci est utilisable chez les enfants à partir de 3 mois, là où l’arnica classique est interdit avant 12 mois. ARNIDOL gel stick est aussi hypoallergénique, testé sous contrôle dermatologique + pédiatrique et contient zéro parabènes.

    Pour trouver cette petite merveille ? RDV en pharmacies. Et si votre pharmacien ne l’a pas encore en stock, donnez lui ce code ACL : 7881110, pour qu’il puisse le commander.

    gazette jeune maman

    ARNIDOL Pic Roll-on

    J’aurais aimé découvrir ce produit il y a 1 an, lors de nos premières vacances à 3, près de Montpellier. Avec des amis, nous avions loué une superbe villa avec piscine. Des vacances au top où nous nous sommes fait de nouveaux amis … les moustiques ! (humour bien-sûr ! ;). Si en tant que commerciale en produits pharmaceutiques, j’ai bien évidemment entendu parlé des moustiques tigres et des maladies qu’ils peuvent transmettre, je n’en avais jamais vu en vrai … Jusqu’à l’année dernière. Nous étions envahis de jour comme de nuit. Du coup, dès le premier jour, je suis allée en pharmacie pour acheter des répulsifs et autres produits pour soulager MiniNous, qui avait 3 mois à l’époque, en cas de piqûres. Et je suis ressortie bredouille. Aucun produit pour des enfants de cet âge là. J’ai donc fait super attention qu’elle ne se fasse pas piquer (moustiquaire sur le lit parapluie et bougie répulsive à fond.)

    Puis récemment, j’ai découvert ARNIDOL Pic, un roll-on formulé à partir d’arnica montana, de Boswellia serrata Robx et de calamine pour apaiser rapidement les douleurs causées par les piqures d’insectes.

    arnidol pic piqure insecte

    Grâce à sa formule exclusive, ARNIDOL Pic procure une sensation de fraîcheur immédiate et soulage les peaux irritées. Tout comme ARNIDOL gel stick, sa formule nomade permet de l’avoir toujours à porté de main et permet une application rapide et facile. Testé sous contrôle dermatologique et pédiatrique, Arnidol Pic est utilisable dès 3 mois. Hypoallergénique, il est formulé sans parabènes. Complètement adopté, il a rejoint le sac à langer de MiniNous. Là aussi, RDV en pharmacies pour se le procurer (code ACL : 6564293)

    arnidol pic soulage piqure insectes

    gazette jeune maman

    gazette jeune maman

    Les laboratoires Phyto-Actif, proposent aussi ARNIDOL SUN. Un stick formulé à base d’arnica, de beurre de karité et de filtres solaires minéraux pour protéger bébé des effets indésirables du soleil. Pas encore testé, je l’achèterai cet hiver pour nos sorties luges. Le format stick me plaît bien pour appliquer une protection solaire sur le visage de MiniNous. Plus facile à étaler qu’une crème et tout aussi protecteur (SPF 50+ UVA et UVB). Bien évidemment, je vous en reparlerai le moment venu.

    arnidol sun

    gazette jeune maman

    Que pensez-vous des produits ARNIDOL ?
    Quels sont vos indispensables en cas de bosses chez bébé ? En cas de piqûres d’insectes ?

    Produits offerts

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment

    Mes 1ers pas dans la pédagogie Montessori, avec le livre : Montessori, de la naissance à 3 ans, apprend moi à être moi-même, par Charlotte Poussin, éditions Eyrolles.

    Depuis 1 an que je suis maman et peut-être encore plus depuis que je fais partie de la blogo parentale, j’entends souvent parler de la pédagogie Montessori. Pour être franche, au début, je me disais que c’était encore une nouvelle mode, une nouvelle lubie de ces mamans qui se vantent d’être (trop) parfaites. Mais à force d’en entendre parler, je me suis dit qu’il fallait que je me renseigne, histoire de ne pas rester sur des a priori. Du coup, quand j’ai reçu un communiqué de presse des éditions Eyrolles, pour le lancement du livre : Montessori, de la naissance à 3 ans – Apprend moi à être moi-même, écrit par Charlotte POUSSIN, je me suis dit, pourquoi pas ?

    Et figurez vous que je me suis complètement trompée sur la pédagogie Montessori. Ce n’est pas une nouvelle mode, mais bien un réel principe d’éducation, né en 1907. Et sans le savoir, j’utilise déjà certains principes de cette pédagogie avec MiniNous. Le livre est vraiment bien écrit. Au fil des 178 pages, j’ai été conquise par ce que je lisais et par la vision de l’enfant et de l’éducation que propose l’auteure. L’ouvrage explique l’intérêt de la pédagogie Montessori entre 0 et 3 ans, un âge où l’enfant se construit et développe sa propre personnalité. Charlotte Poussin (éducatrice Montessori, diplômée de l’Association Montessori Internationale en 2000 et maman de 5 enfants) nous livre des pistes de réflexions, des idées pour nous permettre de mettre en place les principes Montessori qui nous correspondent. Rien n’est imposé. Libre à nous de choisir les principes que l’on veut suivre.

    Par exemple, la pédagogie Montessori préconise de faire dormir l’enfant au sol sur un matelas, plutôt que dans un lit à barreaux, pour favoriser le mouvement, l’exploration et lui permettre d’aller se coucher seul quand le besoin s’en fait sentir. Personnellement, je n’adhère pas à ce principe, car je pense qu’un enfant a besoin d’un lit où il comprend que c’est le moment de dormir. Et quoi de mieux que le lit à barreaux pour délimiter cet espace dodo ? Je sais très bien que si je laisse ma fille dormir dans un lit au sol, sans barrières, elle fera la fofolle au lieu d’aller dormir. Et même si sa chambre est prévue pour elle, pour qu’elle puisse y évoluer à sa guise, avec le moins de danger possible, j’aurais peur qu’elle escalade de partout en pleine nuit et qu’elle se fasse mal. (elle ne marche pas encore, qu’elle monte déjà sur la table basse et s’assoit dessus !).

    A l’inverse, certains principes ont retenu mon attention. La pédagogie Montessori préconise de choisir des activités avec un but défini, qui engagent l’enfant et répondent à ses besoins de mouvements, de développement sensoriel, de langage et de développement sociale. Sélectionnons pour cela des objets spécifiques pour développer des point précis. Chaque activité isole un paramètre : soit les formes, soit les couleurs, une sensation. Evitons les activités 3 en 1, qui stimulent trop de sens à la fois et embrouillent l’enfant. A la place, l’auteure Charlotte Poussin, propose une centaines d’activités pour développer les différentes compétences de l’enfant : autonomie, motricité, vision, ouïe, langage, toucher. Toucher différentes matières, parler des saveurs et dire à l’enfant ce qu’il mange, trier les objets par forme ou par couleur, utiliser un entonnoir pour verser un liquide dans un récipient, monter les escaliers (avec les parents bien évidement), verbaliser les actions du quotidien, inciter l’enfant à participer lorsqu’il s’habille, s’entrainer à ouvrir des boutons ou des scratchs hors contexte, aider à mettre le linge dans la machine à laver, donner de petites missions aux bébés (mettre sa couche sale à la poubelle par exemple). Des activités du quotidien faciles à mettre en pratique et d’une grande utilité pour le développement de bébé. Je trouve qu’il manque quand même quelques fiches plus ludiques, avec des activités plus poussées, pour aider bébé à apprendre tout en s’amusant.

    gazette jeune maman

    Le petit humain, est une personne à part entière dont les 1000 premiers jours ont une incidence sur toute sa vie, car il s’agit d’une période créatrice de son individu. Trois années fondatrices dont on ne se souvient pas consciemment, tandis que notre mémoire inconsciente en est imprégnée. L’enfant de cette âge mérite donc la plus grande attention. L’éducation doit alors être considérée comme une aide à la vie, c’est-à-dire un service rendu au plus petit qui, vulnérable, a besoin de soutien pour survivre, s’adapter et se développer harmonieusement. Eduquer, c’est aider, c’est rendre service. Et cette aide doit être bien dosée, car toute intervention inutile peut devenir une entrave au développement naturel et à l’équilibre de l’enfant. Tout est une question de mesure. Comment aider sans trop aider ? C’est la grande question à laquelle, Charlotte Poussin, à travers son ouvrage tente de répondre en s’appuyant sur les travaux du docteur, pédagogue et psychiatre Maria Montessori.*

    livre montessori naissance 3 ans

     

    Et si la pédagogie Montessori vous intéresse, je vous invite aussi à découvrir, le principe de motricité libre, créé par Emmi Pickler. Cette approche éducative incite à laisser faire l’enfant, le laisser apprendre de lui-même les différentes positions (assise, debout) sans l’entraver et surtout sans les lui imposer. Les enfants sont pré-programmés pour acquérir naturellement et dans un ordre chronologique précis les différentes positions qui lui permettront d’assimiler la marche. J’ai découvert ce principe lors d’une conférence de Michèle Forestier, kinésithérapeute et auteure du livre « De la naissance aux premiers pas, accompagner bébé dans ses découvertes motrices » et j’avoue en être complètement fan et l’appliquer pour MiniNous.

    gazette jeune maman

    Et vous, connaissez vous la pédagogie Montessori ? Le principe de motricité libre ?
    Qu’en pensez vous ? L’appliquez vous avec vos enfants ?

     

    *Extrait tiré du livre Montessori, de la naissance à 3 ans, apprends moi à être moi-même par Charlotte poussin, éditions Eyrolles.

    Si vous aimez, partagez !
    Leave a comment