Qui m’aime me suive !

Repas de bébé : Gagner en autonomie. Les périodes sensibles selon Maria Montessori + test produits (Tommee Tippee & BBeasy).

Depuis ses 12/13 mois, MiniNous a décidé de manger toute seule. C’est arrivé d’un coup, tournant la tête sur le côté lorsque l’on approchait la cuillère, mais essayant de l’attraper pour la mettre toute seule à la bouche. J’ai vraiment ressenti cette transition pour ma fille, comme un véritable besoin de sa part. Cela me fait penser à Maria Montessori, lorsqu’elle parle des périodes sensibles. Si vous suivez régulièrement le blog, vous devez savoir que j’aime beaucoup la pédagogie Montessori, que j’ai découvert à travers l’excellent livre de Charlotte Poussin : Montessori, de la naissance à 3 ans, aux éditions Eyrolles. J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer l’auteure lors d’une de ses conférences et je vous recommande vivement d’y assister, si l’une se déroule vers chez vous.

Pour vous résumer rapidement les périodes sensibles, évoquées par Maria Montessori, celles-ci seraient des phases passagères d’acquisition et de construction. Grâce à ces temps forts, l’enfant dispose de potentiels particuliers, qui lui permettent de faire naître des caractéristiques humaines naturellement (le langage, la marche, l’écriture…). Une fois ce « nouveau » caractère développé, la sensibilité cesse (parfois remplacée par une autre). L’enfance s’écoule donc de conquêtes en conquêtes. L’existence et la manifestation de ces “périodes sensibles” amènent l’idée que ce n’est pas l’âge qui est important, mais le moment où l’enfant est vraiment prêt à apprendre avec aisance.*

Je pense donc que MiniNous en a vécu une à ce moment-là, en quête d’autonomie, comme elle en a vécu une plus récemment (à 19 mois) réclamant le pot. (je vous en reparlerai dans un autre article, car parler de repas et de pot dans le même article, pas super appétissant ! 😜). Maria Montessori, dit aussi qu’il est important d’encourager l’enfant lors de ces périodes sensibles, car si on l’entrave et qu’il n’arrive donc pas à acquérir cette caractéristique, il lui sera plus difficile de l’assimiler par la suite (il y arrivera, mais cela lui demandera plus de temps et d’efforts). Du coup, on a encouragé MiniNous, à prendre son autonomie pour les repas, en la laissant faire, comme elle le réclamait. Cela passe aussi bien par le fait d’accepter de voir sa cuisine tapissée d’épinard, réchauffer le plat 2 fois car les repas sont beaucoup plus longs, d’avoir le double de lessive, mais aussi et surtout par le fait de fournir les bons outils (couverts d’apprentissages adaptés ou assiettes à ventouse par exemple).

Justement, questions outils, depuis le début, j’aime beaucoup les produits de la gamme Explora de Tommee Tippee, dont je vous parlais déjà dans un autre article en Juillet dernier. Mais maintenant, MiniNous grandissant, son ensemble de table doit évoluer aussi. Depuis quelques semaines, exit les cuillères d’apprentissages en plastique, place aux couverts métal, toujours chez Tommee Tippee. Cuillère, fourchette, couteau, les produits sont ergonomiques, facile à prendre en main et les couleurs donnent juste envie de se mettre à table. À bout rond, MiniNous peut faire comme les grands, sans se blesser et elle adore piquer avec sa fourchette. Un geste banal pour nous, mais nouveau pour elle. Une façon de développer sa motricité. La prochaine étape ? Apprendre à pousser avec son couteau.

blog de maman

Et parce qu’il y a encore et toujours, des accidents de parcours et des bouchées qui se reversent, à la maison, on aime beaucoup les bavoirs avec récupérateur de la marque BBeasy. Fini les pantalons tachés ! Fabriqué en silicone, ultra-souple et ultra doux, le bavoir n’irrite pas le cou et reste confortable pour l’enfant. Facile à nettoyer d’un coup d’éponge (ou au lave vaisselle pour les plus flemmardes comme moi 😜), ce bavoir est devenu un incontournable lors des repas. J’ai même converti ma nounou, qui va en acheter !

blog de maman

Et pour l’assiette ? J’ai rangé ses premières, des tommee tippee (encore ! 😉), devenue trop petites et je compte investir (enfin investir est un bien grand mot au vu du petit prix) dans les assiettes et gobelets en plastiques KALAS du géant IKEA. 3,99€ les 6 assiettes + 6 gobelets. Et j’adore les couleurs disponibles !

En attendant, je me sers d’un joli tupperware orange, que j’avais eu lors d’une réunion et des boites de mon bento, rangées au placard, depuis longtemps..

Du côté de chez vous, avez-vous déjà observé une période sensible chez vos kids ?
Quels accessoires utilisez-vous pour le repas ?

 

*apprendreaeduquer.fr/les-periodes-sensibles-selon-maria-montessori/

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Si vous aimez, partagez !
Leave a comment
Article précédent Article suivant

NE RATEZ PAS :

Aucun commentaire

Laisser un commentaire